Cet article a été publié le: 9/07/21 11:52 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Des arrestations suite à l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse

Abidjan, 09 juil 2021 (AIP)- La police haïtienne a annoncé, jeudi 8 juillet 2021, l’arrestation d’un commando de 26 colombiens et deux américains d’origine haïtienne, responsable de l’assassinat du Président Jovenel Moïse, rapporte la presse étrangère.

Le Président Jovenel Moïse a été criblé de balles à son domicile dans la nuit de mardi 6 juillet à mercredi 7 juillet par un commando armé de 28 assaillants. Huit d’entre eux sont encore en fuite. Des armes et des matériels utilisés par les assaillants ont également été récupérés.

Le ministre colombien de la Défense Diego Molano a précisé depuis Bogota qu’au moins six des mercenaires soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat seraient « d’anciens membres de l’armée ». Et la capitale de Taïwan, Taipei a fait savoir vendredi 9 juillet que 11 suspects avaient été arrêtés dans le complexe de l’ambassade de Taïwan à Port-au-Prince. Le département d’Etat des Etats-Unis, sans confirmer l’arrestation de ressortissants américains, a annoncé jeudi avoir accepté d’aider la police haïtienne dans son enquête.

Dans le pays, chacun restait jeudi aux aguets, les magasins, les banques commerciales, les pompes à essence et les petits commerces de la principale métropole haïtienne gardant porte close. Le gouvernement a demandé jeudi la réouverture de l’aéroport, qui devrait être effective ce vendredi, et appelé à la reprise de l’activité économique.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a réclamé que les auteurs de l’assassinat «soient rapidement traduits en justice». Le commando était composé de tueurs à gages «professionnels» s’étant fait passer pour des responsables de l’agence américaine antidrogue, selon l’ambassadeur haïtien aux Etats-Unis.

(AIP)

eaa/fmo