Cet article a été publié le: 3/12/20 14:52 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Des hommages appuyés rendus à la mémoire de Valéry Giscard d’Estaing

Abidjan, 3 déc 2020 (AIP)- Des personnalités du monde ont rendu des hommages appuyés à l’ancien Président français, Valéry Giscard d’Estaing (VGE), qui est décédé des suites de la Covid-19, mercredi 2 décembre 2020, à l’âge de 94 ans.

Le Président français, Emmanuel Macron, a salué les orientations données par VGE, estimant qu’elles guident encore ses pas. « Serviteur de l’État, homme politique de progrès et de liberté, sa mort est un deuil pour la nation française », a assuré le chef de l’Etat dans un long message de condoléances communiqué par l’Elysée.

Valéry Giscard d’Estaing fut président de la République française de 1974 à 1981. Réformateur, il a inscrit son septennat sous le signe de la modernité, autorisant le divorce par consentement mutuel, dépénalisant l’avortement et abaissant l’âge de la majorité de 21 ans à 18 ans.

« Un grand modernisateur de la France, dont le travail a marqué les générations suivantes », a déclaré jeudi, le Premier ministre britannique, Boris Johnson. « Lors de sa présidence, il fut aussi l’architecte de ce qui est devenu le G7. J’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et au peuple français », a-t-il ajouté.

Giscard d’Estaing a eu une « influence décisive » sur l’amitié franco-allemande. « Nous sommes attristés par le décès de Valéry Giscard d’Estaing. Il a rendu d’énormes services à l’amitié franco-allemande et l’a marquée de son empreinte, également par sa grande amitié avec Helmut Schmidt. Nous regretterons un grand Français et un grand Européen », a déclaré la diplomatie allemande. Avec la mort de Giscard d’Estaing, l’Allemagne « perd un ami », a conclu la chancelière allemande, Angela Merkel.

L’ex-Président Français Nicolas Sarkozy (2007-2012) a pour sa part salué un homme qui a fait honneur à la France. « Un homme pour qui j’ai éprouvé de l’admiration et avec qui j’ai toujours eu plaisir à débattre », a-t-il ajouté.

Quant à François Hollande (2012- 2017), il a regretté que la France « perde un homme d’État qui a fait le choix de l’ouverture au monde et qui pensait que l’Europe était la condition pour que la France soit plus grande ».

L’actuel Premier ministre français, Jean Castex, a de son côté salué « un homme de progrès » et « de liberté» dont les réformes de société restent d’une profonde actualité notamment pour les femmes et les plus jeunes.

Dans l’ensemble, toute la classe politique française a rendu un hommage appuyé à l’ancien président, que ce soit les ex-Premier ministre Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin, le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, le négociateur européen Michel Barnier ou la leader du Rassemblement national Marine Le Pen, relèvent les médias français.

(AIP)

eaa/cmas