Cet article a été publié le: 11/12/20 14:30 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ En Argentine, les députés adoptent le projet de loi sur la légalisation de l’avortement

Abidjan, 11 déc 2020 (AIP)- Les députés argentins ont adopté, vendredi 11 décembre 2020, le projet de loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG), sous impulsion des organisations féministes, deux après le rejet de la part du Sénat.

Soutenu par le Président Alberto Fernandez, ce texte de loi prévoit la possibilité d’avorter jusqu’à la quatorzième semaine, eu égard aux nombres de décès liés avortements clandestins et cela n’est autorisé qu’avec l’accord du juge, en cas de viol et lorsque la grossesse présente des dangers pour la femme.

Par ailleurs, le texte de loi faisant l’approbation de la Chambre des députés, pourrait en revanche se heurter, en janvier prochain, aux réticences des sénateurs jugés plus conservateurs.

« Beaucoup de jeunes filles issues des classes populaires et moyennes ont manifesté pour la première fois lors de cette campagne. Mais on a vu aussi des femmes plus âgées, qui apportaient avec elles leurs expériences de militantes féministes. Cette mobilisation est trans-générationnelle, ce qui explique aussi, à mon sens, son ampleur et son efficacité », a déclaré un médecin en Sociologie, Maricel Rodriguez Blanco.

(AIP)

gf/eaa/cmas