Cet article a été publié le: 16/09/20 7:22 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ Environ huit milliards pour réduire la pauvreté de plusieurs de ménages à Ouagadougou

Abidjan, 16 sept 2020 (AIP)-Le gouvernement burkinabé a signé avec l’Agence française de développement (AFD) deux conventions, d’un montant total de 7,87 milliards de FCFA, en vue de la réduction de la vulnérabilité de plusieurs milliers de ménages des zones péri-urbaines de Ouagadougou.

Selon une information rapportée par l’Agence d’information du Burkina (AIB), le projet va toucher 10 000 ménages des zones péri-urbaines qui concentrent un grand nombre de femmes vulnérables et veiller à une bonne alimentation de leurs enfants.

Mis en œuvre par le ministère en charge de la Solidarité nationale, ce projet s’étendra aux zones non loties de Ouagadougou pour une période de 48 mois.

L’accompagnement de la France, un plaidoyer d’une durée de deux ans, vise à réduire la vulnérabilité des femmes dans les zones- urbaines de la capitale burkinabè, a souligné Laurence Ilboudo Marshal.

Pour l’ambassadeur de la France au Burkina, Jean Luc Hallade, ce soutien financier de son pays constitue une action de solidarité envers ces populations qui sont les oubliés des projets de développement « traditionnellement » financés par l’AFD.

(AIP)

Sdaf/kp