Cet article a été publié le: 17/11/20 15:22 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Éthiopie : L’ONU s’inquiète du sort des 27 000 réfugiés au Soudan

Abidjan, 17 nov 2020 (AIP)- Environ 27 000 personnes ont fuit la guerre au Tigré pour se réfugier à la frontière entre le Soudan et l’Éthiopie, a alerté mardi 17 novembre 2020 l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui craint le développement d’une «crise humanitaire à grande échelle» dans cette partie de l’Afrique.

Quatre mille personnes traversent la frontière avec le Soudan tous les jours depuis le 10 novembre, pour un total d’environ 27.000 personnes. « C’est un afflux comme on n’en a pas vu ces deux dernières décennies dans cette partie du pays», a souligné le porte-parole du Haut commissariat des réfugiés (HCR) à Genève, Babar Baloch.

Cette masse de gens «est rapidement en train de submerger la capacité des organisations humanitaires sur le terrain», a-t-il ajouté.

Le «manque d’électricité, de télécommunications ainsi que l’accès à l’essence et à de l’argent liquide limitent toute réponse humanitaire au Tigré», a souligné Babar Baloch.

Le HCR rappelle aussi que ce conflit affecte aussi les presque 100.000 réfugiés érythréens qui sont installés au Tigré et qui dépendent de l’aide humanitaire pour leur subsistance. «De nouveaux déplacements de réfugiés au sein du pays deviennent de plus en plus plausibles», a ajouté M. Baloch.

Le 4 novembre, le gouvernement fédéral d’Éthiopie a lancé un assaut militaire contre la région dissidente de Tigré, dans le but de la ramener à l’ordre.
(AIP)
eaa/fmo