Cet article a été publié le: 23/11/20 16:17 GMT

Côte d’Ivoire-AIP / Inter/ La BAD signe avec le Mali 9 accords de plus de 50 milliards

Abidjan,  22 nov 2020( AIP)- Le ministre malien  de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou, et la responsable pays du Groupe de la Banque africaine de Développement (BAD), Mme Haly Louise Djoussou-Lorng, ont signé , à Bamako, neuf accords de 50,82 milliards de Fcfa pour financer cinq projets, rapporte l’Agence malienne de presse ( AMAP), citant  un communiqué du ministère malien de l’Economie et des Finances (MEF).

Ces Accords, en dons et en prêts, ont pour but le financement du Programme d’appui en réponse à la crise de la COVID-19 dans les pays du G5 Sahel (Parc COVID-19 – G5 Sahel) sous forme d’appui budgétaire, du Programme de développement de la zone spéciale de transformation agro-industrielle des Régions de Koulikoro et péri-urbaine de Bamako (PDZSTA-KB), le Programme d’adhésion de la République du Mali à l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (ACA).

« La cérémonie qui nous réunit, aujourd’hui, revêt un caractère particulier car elle s’inscrit dans le cadre de la signature d’une série d’Accords de financement suite à la pleine reprise de la riche et fructueuse coopération entre la Banque africaine de développement, notre Institution commune, et le Gouvernement de Transition du Mali », a déclaré jeudi 20 novembre 2020,  le Ministre malien de l’Economie et des Finances.

M. Sanou a réaffirmé l’engagement et disponibilité des autorités de la Transition malienne “à poursuivre, à renforcer davantage les relations de coopération riche et dynamique” avec la BAD.

La responsable pays de la BAD, Mme Haly Louise Djoussou-Lorng,  a pour sa part indiqué que la BAD souhaite réaffirmer son engagement “à soutenir les nouvelles autorités maliennes dans la réalisation de leur mission”.

Pour elle, la signature de ces accords de financement intervient à un moment crucial et déterminant pour le Mali, à savoir le début d’une transition visant à créer de nouvelles bases pour un Mali plus inclusif et réengagé.

Ainsi que le projet d’urgence exceptionnel en faveur des pays à faible revenu, membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de Renforcement des systèmes de santé de la Gambie, du Mali et du Niger pour lutter contre la pandémie du Covid-19 et le projet de soutien au développement de l’écosystème entrepreneurial des MPME/MPMI.

(AIP)

sdaf/ask