Cet article a été publié le: 6/10/20 16:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ La CEDEAO lève les sanctions contre le Mali

Abidjan, 06 oct 2020 (AIP)- Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont décidé lundi 5 octobre 2020, dans un communiqué transmis à l’AIP, mardi, de la levée des sanctions sur le Mali et appellent tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux à soutenir le Mali.

Ils demandent également aux autorités de transition malienne de mettre en œuvre rapidement les autres décisions du sommet de la CEDEAO, en particulier la libération de tous les officiels militaires et civiles arrêtés depuis le 18 août 2020 et la dissolution du Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Les chefs d’Etat et de gouvernement disent avoir pris cette décision suite aux avancées notables au Mali à savoir les nominations d’un président et d’un Premier ministre civils ainsi que la publication au Journal officiel de la République  DU Mali, d’une Charte de la transition, le 1er octobre 2020,  prenant en compte d’autres décisions des chefs et gouvernements de la CEDEAO.

Concernant les décisions de la CEDEAO prises en compte dans la charte de transition, il s’agit des responsabilités du vice-président chargé de la sécurité et de la défense, du retrait des dispositions permettant au vice-président de remplacer le président de la transition et de la durée de la transition fixée à 18 mois.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO avaient pris d’importantes décisions lors des 20 et 28 août 2020 à la suite d’un coup d’Etat militaire perpétré le 18 août. Ce coup d’Etat militaire avait entraîné l’arrestation du président malien démocratiquement élu, Ibrahim Boubakar Kéita,  élu en 2018 ainsi que des membres du gouvernement malien et d’autres officiels.

(AIP)

sdaf/cmas