Cet article a été publié le: 22/04/21 18:56 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ La cheffe des droits de l’Homme de l’ONU salue le verdict dans l’affaire du meurtre de George Floyd

Abidjan, 22 avr 2021 (AIP)-La cheffe des droits de l’homme des Nations Unies, Michelle Bachelet, a salué mercredi 21 avril 2021, la condamnation pour meurtre du policier Derek Chauvin dans l’affaire George Floyd, aux Etats-Unis, déclarant que « tout autre résultat aurait été un déni de justice ».

«Tout autre verdict que la condamnation du policier Derek Chauvin pour le meurtre de George Floyd eut été un déni de justice, tellement les preuves étaient accablantes », a déclaré la Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, dans un communiqué de presse. « Comme l’a reconnu le jury, les preuves dans cette affaire étaient claires comme de l’eau de roche ».

Selon la Haut-Commissaire, ce « verdict mémorable » témoigne également « du courage et de la persévérance de la famille de George Floyd et de bien d’autres personnes qui réclament justice ».

Après vingt jours d’auditions, les douze jurés ont eu besoin d’à peine 24 heures pour décider de la culpabilité de l’ancien policier. Mais « pour d’innombrables victimes d’origine africaine et leurs familles, aux Etats-Unis et à travers le monde, le combat pour la justice continue », a-t-elle indiqué.

« Comme nous l’avons malheureusement constaté ces derniers jours et ces dernières semaines, les réformes des forces de l’ordre à travers les Etats-Unis ne suffisent pas pour empêcher que les gens d’origine africaine soient tués », a noté Michelle Bachelet, en précisant qu’il est  temps de ne plus parler de réforme mais de repenser véritablement le maintien de l’ordre tel qu’il est pratiqué actuellement aux États-Unis et ailleurs.

Pour la cheffe des droits de l’homme de l’ONU, l’impunité des policiers qui tuent et violent les droits de l’homme « doit cesser ». A ce sujet, elle exhorte à prendre des mesures «robustes pour empêcher d’autres meurtres arbitraires ».

Plus largement, elle juge que le cas Floyd montre « combien il reste à faire pour repousser le racisme systémique qui frappe les vies des personnes d’origine africaine.

Mardi, au tribunal de Minneapolis, Derek Chauvin a été déclaré coupable du « meurtre » de George Floyd.

(AIP)

sdaf/tm