Cet article a été publié le: 14/10/20 16:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ La Mauritanie affirme que l’Afrique doit écrire elle-même son histoire

Abidjan, 14 oct 2020 (AIP)- La Mauritanie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur, Ismaël Ould Cheikh Ahmed, a affirmé que l’Afrique doit valoriser son patrimoine et écrire elle-même son histoire.

M. Ismaël a fait cette déclaration à l’occasion de la  37ème session ordinaire du conseil exécutif de l’Union africaine (UA), sur le thème « Les arts, la culture et le patrimoine sont autant de moyens pouvant impulser l’Afrique et nous permettent de réaliser nos ambitions », rapporte l’Agence mauritanienne d’informations (AMI).

Abordant le thème de la session, Cheikh Ahmed a précisé que les arts et la culture constituent une propriété collective et une accumulation de l’histoire des peuples et de leurs civilisations.

« L’Afrique a beaucoup souffert de la tentative du colonialisme d’effacer sa culture afin de perpétuer sa subordination, et son histoire a été soumise à beaucoup de distorsions, en raison de son écriture par d’autres », a-t-il indiqué, exhortant à valoriser le patrimoine africain et à l’écriture de l’histoire africaine par les Africains.

Parlant du financement de l’UA, il a indiqué que le financement du fonds de la paix est fondamental pour la réalisation de la paix et sa pérennité, c’est d’ailleurs pour cela son pays a souligné l’intérêt de le réaliser dans les meilleurs délais.

Quant au Covid-19, Cheikh Ahmed a souligné que la pandémie a eu des effets accentués sur l’économie mondiale créant une situation d’urgence sanitaire générale, qui perdure encore malheureusement mais la grande solidarité manifestée par les Africains entre eux et le rôle efficace joué par le centre africain de lutte contre les maladies et les épidémies ont largement contribué dans la lutte contre la crise et l’atténuation de ses conséquences négatives sur les peuples du continent, comparativement aux autres continents.

(AIP)

sdaf/cmas