Cet article a été publié le: 2/10/22 13:35 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ La secrétaire générale de la Francophonie condamne fermement la nouvelle prise de pouvoir par la force au Burkina-Faso

Abidjan, 02 oct 2022 (AIP)- La Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, condamne fermement la nouvelle prise de pouvoir par la force au Burkina Faso, suite à l’évolution de la situation dans le pays, rapporte un communiqué transmis à l’AIP.

“Ces coups d’Etat récurrents, dans des contextes sécuritaires et démocratiques importants, sont inacceptables. Ces situations compromettent tous les efforts en faveur du développement et de l’épanouissement social des populations”, a déclaré Mme Mushikiwabo.

Elle condamne fermement cette nouvelle prise de pouvoir par la force intervenue le 30 septembre 2022 et rappelle l’attachement de la Francophonie au respect scrupuleux des engagements pris par les Etats et gouvernements dans la déclaration de Bamako (2000) en faveur d’un accès démocratique au pouvoir.

La secrétaire générale appelle toutes les parties au calme, à la non-violence et réaffirme son attachement à la stabilité du Burkina Faso victime depuis plusieurs années d’attaques meurtrières de groupes terroristes.

L’Organisation internationale de la Francophonie est mobilisée depuis plusieurs mois aux côtés des partenaires internationaux en accompagnement de la transition.

A ce titre, Louise Mushikiwabo demande le strict respect des modalités négociées et reconnues pour la conduite du processus de retour à l’ordre constitutionnel et démocratique. Elle en appelle au sens des responsabilités et à la préservation de l’intérêt supérieur du Burkina Faso.

(AIP)

ad/fmo