Cet article a été publié le: 25/11/20 14:06 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Le chef de l’ONU plaide pour un ‘New Deal’ au niveau international

Abidjan, 25 nov 2020 (AIP)- Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi 24 novembre 2020 pour un ‘New Deal’ au niveau international et un Nouveau contrat social au niveau national, pour répondre à la crise déclenchée par la pandémie de Covid-19, rapporte le site d’informations des Nations unies (Onu.Info).

« Nous avons également besoin d’un ‘New Deal’ global au niveau international. Le pouvoir, les ressources et les opportunités doivent être mieux partagés au niveau mondial – et les mécanismes de gouvernance doivent mieux refléter les réalités d’aujourd’hui », a-t-il indiqué lors d’une table ronde réunissant des économistes sur l’économie mondiale et le développement durable.

« Si vous regardez le Conseil de sécurité des Nations Unies ou même les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international, Banque mondiale), il est clair que la participation et les droits de vote sont toujours beaucoup plus liés à ce que nous étions dans le passé qu’aux réalités géostratégiques et économiques du monde d’aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Selon M. Guterres, il faut aussi intégrer les principes du développement durable dans toutes les prises de décision afin que la reprise de l’économie mondiale se fasse de manière à assurer un développement inclusif pour tous.

Il a par ailleurs rappelé que le monde connaît actuellement une crise sans précédent, qui est l’occasion de faire des changements « réels, fondamentaux et nécessaires ».

Ainsi le chef de l’ONU a recommandé plusieurs mesures à savoir la  mobilisation des financements pour bâtir l’avenir et mettre les économies sur une voie durable, la mutualisation des efforts de relance sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Accord de Paris sur le changement climatique, la mise en œuvre des mesures nécessaires, en matière de protection, de requalification pour une transition juste vers de bons et nouveaux emplois verts ainsi qu’un solidarité mondiale et ‘une coordination mondiale.

(AIP)

sdaf/cmas