Cet article a été publié le: 18/09/21 20:10 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter / Le CNRD affirme que seul le peuple de Guinée doit décider du retour à l’ordre constitutionnel

Abidjan, 18 sept 2021 (AIP)- Le Comité national de rassemblement et de développement (CNRD), conduit par le chef de groupement des forces spéciales guinéennes, le colonel Mamady Doumbouya, a indiqué samedi 18 septembre 2021 à Conakry, que seul le peuple de Guinée décidera du retour a l’ordre constitutionnel.

Cette déclaration intervient suite à la concertation entre les membres du CNRD et les émissaires  de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à savoir le président en exercice de l’organisation, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo et le president ivoirien, Alassane Ouattara, à Conakry, pour leur faire part des sanctions qui ont été prises le 16 septembre à Accra à leur encontre.

Le porte-parole du CNRD, le colonel Amara Camara qui s’adressait à la presse, a indiqué que concernant le délai de six mois demandé par la CEDEAO pour organiser des élections en Guinée, le colonel Doumbouya a répondu qu’il était important que la CEDEAO écoute les aspirations légitimes du peuple guinéen. Pour lui, seul le peuple guinéen décidera du retour a l’ordre constitutionnel et de l’organisation des élections dans un délai de six mois ou non, tout en rappelant les concertations actuellement en cours en Guinée.

S’agissant de la mesure de la CEDEAO sur  le gel des avoirs et l’interdiction de voyager, le colonel Camara a fait savoir que le président du CNRD a répondu à ses hôtes de la CEDEAO que le CNRD est composé de soldats. “(…) Donc, pas besoin de voyager et il n y a rien à geler sur nos comptes”, a-t-il ajouté.

Quant au point sur la libération immédiate et sans conditions de l’ancien president,  Alpha Condé, le porte parole du CNRD a souligné que le nouvel homme fort de la Guinée a dit à ses hôtes que l’ancien président demeurera en Guinée dans un lieu choisi par le CNRD. Il a affirmé que toutes les mesures seront prises pour le respect de son intégrité physique et morale, en rappelant que la délégation de la CEDEAO a rencontré le président Alpha Condé et a remercié le président du  CNRD pour cette facilité qui leur a été accordée.

(AIP)

sdaf/cmas