Cet article a été publié le: 10/06/21 12:38 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Le Ghana et le Burkina Faso appellent à l’unité pour contrer le terrorisme

Abidjan, 10 juin 2021 (AIP) – Le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo et celui du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ont appelé mercredi 09 juin 2021 à Ouagadougou, à l’union des pays de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour lutter contre le terrorisme, rapporte l’Agence d’informations du Burkina Faso (AIB).

« Il est évident que si nous ne nous mettons pas ensembles, nous ne pouvons pas lutter contre le terrorisme. Nous ne devons pas nous permettre de laisser cela se passer », a déclaré le Président ghanéen.

«Personne en dehors de nous-mêmes les Africains ensemble unis, ne viendra nous sauver dans la lutte contre le terrorisme », a affirmé le Président burkinabè, exhortant les pays de la sous-région à  se ressaisir et à travailler ensemble pour  faire en sorte que les victoires qu’ils remportent « sur le terrorisme soient des victoires collectives ».

Les deux chefs d’Etats se sont entretenus à Ouagadougou dans le cadre d’une visite de quelques heures effectuée dans la capitale burkinabè par le dirigeant ghanéen.

« Je suis là en ma qualité de voisin mais également de président en exercice de la CEDEAO pour témoigner notre solidarité, notre soutien au Burkina Faso dans cette situation difficile », a soutenu Nana Akufo-Addo.

Le Burkina Faso a subi une attaque terroriste dans la nuit du 04 juin au 05 juin 2021 dans le village de Solhan, situé dans la région du Sahel, qui a fait plus de 130 morts.

Le Président Kaboré a remercié son hôte pour sa « visite de compassion et de solidarité (…) au peuple burkinabè suite à la folie meurtrière des terroristes à Solhan qui a durement affecté le peuple burkinabè dans sa chair ».

( AIP)

sdaf/cmas