Cet article a été publié le: 30/08/21 14:32 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Le Niger a produit en 2020 du lait d’une valeur monétaire de plus 440 milliards de FCFA

Abidjan, 30 août 2021 (AIP) – Le ministère nigérien de l’élevage a annoncé dans un communiqué que le pays a produit en 2020,  près de 1,5 milliard de litres de lait pour une valeur monétaire de plus 440 milliards de FCFA, rapporte l’Agence nigérienne de presse (ANP).

« Le lait constitue un produit stratégique pour le Niger, eu égard à son importance économique et socioculturelle », a noté la même source, le 27 août 2021, soulignant qu’il contribue, non seulement à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages, mais aussi à la création de richesses et d’emplois à travers les revenus et activités de production, de transformation et de commercialisation y afférents.

« Ainsi, à travers le Programme de Renaissance III, le Gouvernement envisage la création des pôles de développement économiques autour des grands bassins laitiers, avec comme défi l’amélioration de la valeur ajoutée et de la compétitivité du lait et produits laitiers », indique le ministère de l’élevage. Il précise que plusieurs produits dérivés sont fabriqués au Niger, parmi lesquels le lait pasteurisé, le yaourt, le lait caillé et des fromages à haute valeur ajoutée, comme le Tchoukou (fromage sec) et le Wagassi (fromage doux).

Malgré tout, le Niger importe du lait pour environ 20 milliards de Francs CFA par an pour combler ses besoins, selon le ministère de l’élevage. Il fait observer que l’importation  constitue un frein au développement de la filière nationale. En plus, ces produits importés sont de qualité moindre, fait remarquer le communiqué.

Pour l’amélioration de l’accessibilité des produits laitiers locaux pour les consommateurs, le gouvernement nigérien envisage une promotion de la compétitivité des chaînes de valeur, basée sur une amélioration des performances des différents acteurs.

En plus, le gouvernement projette l’accroissement de la productivité des troupeaux laitiers à travers l’intensification, la qualité de l’alimentation et la sélection des races, entre autres.

En marge de ces actions à entreprendre, l’Etat du Niger assiste déjà les producteurs à travers divers interventions.

La consommation moyenne nigérienne en lait est de 31 litres/habitant/an ce qui est en deçà des normes OMS/FAO qui est de 90 litres/habitant/an.

( AIP)

sdaf/cmas