Cet article a été publié le: 22/09/21 10:49 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Le président burkinabé exhorte les avocats de l’UEMOA à rejeter la corruption

Abidjan, 22 sept 2021 (AIP)- Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a demandé aux avocats de l’Union économique monétaire ouest africain (UEMOA) de dire “non” a la corruption.

« J’espère que les différentes orientations à l’issue de cette rencontre vont nous permettre de mener plus efficacement cette lutte contre la corruption qui gangrène le développement de nos différents pays », a-t-il indiqué, mardi 21 septembre 2021 à Ouagadougou, lors de la cérémonie d’ouverture du deuxième congrès des avocats de l’espace UEMOA sur le thème “Justice et corruption”.

Le bâtonnier de l’Ordre des avocats du Burkina, Me Paulin Salembéré, par ailleurs président du comité d’organisation du congrès, a fait savoir que la corruption est un défi pour l’environnement des affaires au sein de l’espace UEMOA.

D’où l’importance du thème afin de dégager des pistes de solutions et des perspectives en vue de minimiser le fléau dans la zone, voire l’éradiquer.

Quant au président de la conférence des avocats, bâtonnier du Togo, Me Sédjro Koffi Dogbéavou, il a invité tous les acteurs de la justice à « l’impérieux devoir de travailler en synergie pour une justice débarrassée de la corruption ».

Pour lui, il est tant pour les avocats d’écouter leur conscience et faire preuve de discernement.

Outre les échanges sur le thème, le congrès est également l’occasion de renouveler les instances de la conférence des barreaux.

Créée en 2018, la conférence des barreaux de l’espace UEMOA sert de cadre pour les débats sur des sujets d’intérêts commun, en vue de renforcer les capacités, vulgariser, évaluer et améliorer les règlements ainsi que les conditions d’exercices de la profession d’avocats.

Le deuxième congrès des avocats de l’UEMOA prendra fin jeudi.

( AIP)

sdaf/cmas