Cet article a été publié le: 12/01/22 16:24 GMT

Côte d’Ivoire-AIP /Inter/ Le président Macky Sall exhorté à faciliter le dialogue entre le Mali et la CEDEAO

Abidjan, 12 jan 2022 (AIP)– Le fondateur du think thank Africa Jom center, Alioune Tine, exhorte  le président sénégalais, Macky Sall, à  faciliter le dialogue entre le Mali d’une part et la CEDEAO et l’Union africaine d’autre part.

’’Ces sanctions semblent être une réponse du berger à la bergère. Il faut engager les négociations diplomatiques. Et, pour ce faire, notre chef de l’Etat, Macky Sall, est très bien placé en tant que voisin et président de l’Union africaine pour faciliter le dialogue diplomatique entre la CEDEAO et l’Union africaine’’, a déclaré Alioune Tine mardi 11 janvier 2022 à Kaolack, centre du Sénégal, lors d’un atelier sur les nouveaux défis de la démocratie locale.
’’Les mesures prises contre le Mali par la CEDEAO sont extrêmement dures. Ces mesures vont étouffer le Mali. Nous disons aux Maliens de faire un pas parce que nous sommes jusqu’ici dans des logiques de surenchères’’, a-t-il ajouté.
Selon lui cette crise n’est pas seulement une crise malienne mais régionale, Il est important d’aller vers des négociations parce que ” Nous avons besoin d’une Afrique unie et une CEDEAO solidaire’’, a-t-il souligné.
Pour amener la junte à un retour rapide à l’ordre constitutionnel, la CEDEAO a adopté, dimanche, des sanctions contre le Mali.
L’organisation régionale a suspendu, avec effet immédiat, toutes les transactions commerciales et financières des Etats membres avec le Mali, hors produits de grande consommation et de première nécessité.
Les avoirs du Mali à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) ont été également gelés.
La CEDEAO a décidé par ailleurs le rappel des ambassadeurs de tous les pays membres au Mali et la fermeture des frontières.
(AIP)
sdaf/ask