Cet article a été publié le: 17/08/21 8:20 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ Le séisme en Haïti prive les populations de logements

Abidjan, 17 août 2021 (AIP)- Un puissant séisme suivi de répliques de magnitude 7,2, qui a eu lieu en Haïti,  samedi 14 aout 2021, et qui a fait plus de 1300 morts, 5.700 blessés et de personnes disparues, a privé les populations de logements, rapportent les médias occidentaux.

Ce séisme, dont l’intensité rappelle celui du mardi 12 janvier 2010, a été ressenti dans plusieurs départements géographiques et jusqu’à Port-au-Prince, la capitale, dans l’ouest d’Haïti, a privé de logements des milliers de personnes dans le pays. D’autres sont toujours à la recherche de leurs proches disparus ou bloqués sous les décombres. Des édifices publics, religieux, des écoles et des commerces ont été totalement ou en partie détruits.

“On dort dans la rue, on a nulle part où aller, nos maisons ont été détruites”, résume un passant désœuvré.

« J’étais encore couché. Le téléphone a sonné. Je me suis levé pour aller recevoir l’appel. Et c’était le tremblement de terre. Cela a duré plus d’une minute », raconte Georges Valince, un confrère joint aux Cayes par AlterPresse/AlterRadio.

Le 12 janvier 2010, un séisme avait ravagé la capitale et plusieurs villes de province de Haïti, causant la mort de plus de 200 000 morts,  plus de 300 000 blessées et plus d’un million et demi d’Haïtiens s’étaient retrouvés sans logis, plaçant les autorités haïtiennes et la communauté humanitaire internationale devant un colossal défi de reconstruction du pays.

(AIP)

sdaf/fmo