Cet article a été publié le: 26/10/21 8:37 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ Les autorités maliennes ordonnent l’expulsion du représentant de la CEDEAO

Abidjan, 26 oct 2021 (AIP)- Le gouvernement de transition a donné un délai de 72 heures au représentant spécial de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour quitter le Mali au regard de ses “agissements incompatibles avec son statut”, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères à Bamako.

Selon le communiqué publié lundi 25 octobre 2021, la décision d’expulsion du représentant spécial de la CEDEAO, Hamidou Boly, intervient après des mises en garde adressées à l’intéressé à travers sa hiérarchie.

La CEDEAO a imposé en septembre des sanctions aux dirigeants maliens, responsables de la lenteur de la transition après le coup d’Etat de mai 2021.

En visite en octobre à Bamako, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, qui préside actuellement l’institution, a exhorté les autorités à organiser des élections comme prévu en février 2022.

La junte au pouvoir a déclaré dimanche qu’elle confirmerait la date des élections présidentielle et législatives à l’issue de consultations sur des réformes politiques en décembre.

(AIP)

Eaa/kp