Cet article a été publié le: 1/10/21 15:59 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Les femmes enceintes et allaitantes victimes d’une malnutrition sans précédent au Tigré (OCHA)

Abidjan, 1er oct 2021 (AIP)- Une malnutrition “sans précédent” touche, après dix mois de guerre, les femmes enceintes et allaitantes dans la région éthiopienne du Tigré, a déclaré jeudi 30 septembre 2021, le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), peu après l’annonce de l’expulsion de sept responsables onusiens par Addis Abeba.

“Sur plus de 15 000 femmes enceintes et allaitantes suivies sur la période d’étude, plus de 12 000, soit environ 79 %, ont été diagnostiquées en malnutrition grave”, affirme un rapport de l’OCHA, publié en ligne.

Ce rapport décrit également une malnutrition “alarmante” chez les enfants. Le niveau de malnutrition modérée parmi les enfants de moins de cinq ans “dépasse également les niveaux d’urgence fixés à 15 %, atteignant environ 18 %, tandis que la proportion d’enfants souffrant de malnutrition sévère atteint 2,4 %”, au-dessus du seuil d’alarme de 2 %, souligne le rapport.

Des heures avant la publication de ce rapport, le gouvernement éthiopien a annoncé l’expulsion sous 72 heures de sept responsables d’agences de l’ONU accusés d'”ingérence” dans ses affaires internes, dont des membres d’OCHA et de l’UNICEF.

(AIP)

eaa/cmas