Cet article a été publié le: 21/07/21 13:13 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Les musulmans ghanéens exhortés à chérir et à préserver la paix nationale

Abidjan, 21 juil 2021 (AIP)- Le ministre ghanéen de la Justice, Alfred Tuah-Yebaoh, a exhorté mardi 20 juillet 2021, les musulmans à chérir et à aider à préserver la paix qui règne dans le pays à des fins de développement.

M. Tuah-Yeboah a donné le conseil dans une interview avec des journalistes en marge de la célébration annuelle du festival Eid Ul-Adha de la communauté musulmane à Sunyani. Il a reconnu et apprécié la coexistence pacifique entre les musulmans et les autres religions du pays, et exhorté les jeunes musulmans à continuer de faire preuve de tolérance et de s’abstenir de comportements malsains qui pourraient ternir l’image de la religion islamique.

L’Islam, a-t-il rappelé aux jeunes musulmans, est resté une religion pacifique. Il leur a demandé de se laisser guider par les enseignements et les principes islamiques de « tolérance et tolérance » pour aider à promouvoir la paix nationale et la cohésion sociale.

L’imam en chef régional adjoint de Bono, Alhaji Baba Seidu, qui a dirigé les prières musulmanes, a souligné que la festivité qui incombe à tous les musulmans du pays à faire preuve d’un sens élevé d’humilité et de civilité en plus de démontrer la pureté dans l’obéissance à Allah et à l’humanité.

“Nous devons nous efforcer de ne pas tricher et d’avoir de mauvaises relations avec nos voisins, car l’Islam désapprouve la cupidité, l’égoïsme et la haine”, a-t-il exhorté les musulmans.

Des prières d’intercession ont également été offertes pour une paix durable et un progrès national, et scellées par le sacrifice d’un bélier.

(AIP)

sdaf/cmas