Cet article a été publié le: 21/07/21 15:58 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Les pays pauvres perdent des professionnels de santé à cause des migrations et de la COVID-19 (Média)

Abidjan, 21 juil 2021 (AIP)- Les systèmes de santé fragiles des pays en développement sont aujourd’hui confrontés à de nouveaux défis, alors que certains de leurs professionnels de santé qualifiés partent travailler dans des pays plus riches et que d’autres ont succombé au nouveau coronavirus en travaillant en première ligne, rapporte l’Agence de presse Chine nouvelle (Xinhua), citant un article du quotidien britannique The Guardian.

Les faibles revenus et les conditions difficiles dans les pays pauvres motivent les professionnels de santé à partir, d’après l’article publié lundi 19 juillet 2021, qui ajoute que les spécialistes internationaux en santé lancent des initiatives pour protéger ces professionnels et les persuader de ne pas se laisser attirer à l’étranger.

Au moins 115.000 professionnels de la santé et des soins ont perdu la vie en raison de la COVID-19, estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les données enregistrées sont “insuffisantes” et ce chiffre est sûrement bien supérieur puisque beaucoup ont été infectés par le coronavirus, a averti le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans son discours d’ouverture de l’Assemblée mondiale de la santé en mai.

Dans les pays plus riches, la part des professionnels de santé nés ou formés à l’étranger est en hausse depuis deux décennies, d’après The Guardian.

(AIP)

sdaf/cmas