Cet article a été publié le: 14/12/22 16:12 GMT

Cote d’Ivoire-AIP/ Inter/ Les USA réaffirment leur engagement à développer les échanges commerciaux avec l’Afrique

Abidjan, 14 dec 2022 (AIP)- La représentante des États-Unis au Commerce extérieur, Katherine Tai, et la représentante adjointe des États-Unis au commerce extérieur, Sarah Bianchi, ont accueilli les ministres du Commerce de l’Afrique subsaharienne pour une  réunion ministérielle de la Loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique (AGOA) lors du Sommet des dirigeants États-Unis–Afrique.

Cette rencontre ministérielle a été l’occasion de réaffirmer l’engagement des États-Unis à développer les échanges commerciaux et les investissements avec le continent et de souligner le large consensus sur la nécessité de renforcer la mise en œuvre de l’AGOA et de la moderniser afin de traduire les opportunités en avantages concrets pour le peuple africain, selon un communiqué du département d’Etat américain, transmis mercredi 14 décembre 2022 à l’AIP.

Au cours de cette réunion, des responsables commerciaux de premier plan de l’Afrique subsaharienne et de l’administration Biden-Harris ont échangé leurs points de vue sur des questions essentielles ayant un impact sur les relations commerciales entre les Etats-Unis et le continent africain, notamment l’avenir de l’AGOA.

La représentante des Etats-Unis, Catherine Tai, a remercié les ministres pour cette discussion « productive » et « franche » sur les questions qui sont au cœur des échanges commerciaux et des investissements entre les États-Unis et l’Afrique.

Elle a insisté sur la nécessité de faire preuve de créativité et de s’appuyer sur les réalisations de l’AGOA en développant des idées qui favoriseront l’intégration économique et les investissements sur le continent.

L’ambassadrice Tai a également organisé une séance plénière avec des ministres du Commerce et un groupe bipartisan de membres du Congrès siégeant aux commissions des voies et moyens et des affaires étrangères de la Chambre des représentants, qui ont discuté de leur soutien au renforcement du commerce et des investissements entre les États-Unis et l’Afrique.

(AIP)

sdaf/tm