Cet article a été publié le: 7/06/22 13:32 GMT

Côte d’Ivoire/AIP/Inter/ L’OCI opte pour l’implication des femmes et des jeunes dans les efforts de médiation

Abidjan, 07 juin 2022 (AIP)- Les travaux de la quatrième conférence de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) sur la médiation, intitulée “Expériences et perspectives”, tenue du 05 au 06 juin 2022 à Djeddah, en Arabie Saoudite, ont encouragé l’implication des femmes et des jeunes dans les efforts de médiation.

Les orateurs des séances de travail ont demandé instamment d’activer le rôle des femmes et des jeunes dans les efforts de médiation et d’assurer la participation des groupes directement touchés par le conflit, et que les parties aux négociations aient la direction des négociations pendant la médiation, indique le rapport élaboré pour la conclusion des travaux.

La 4e conférence de l’OCI a également appelé à investir les technologies de l’information et les technologies modernes dans les processus de médiation, à identifier les causes économiques, sociales et politiques des conflits et à faire en sorte que le processus de médiation soit concomitant au processus de consolidation de la paix.

Il a été relevé la nécessité pour la médiation d’être multidimensionnelle et de ne pas se concentrer uniquement sur la voie du dialogue direct entre les deux parties au conflit, mais plutôt de s’étendre pour inclure un soutien et une formation techniques et logistiques.

Les différents orateurs ont souligné l’importance des partenariats entre les organisations régionales et internationales, étant donné que la conférence ne dispose de toutes ses capacités et de tous ses atouts en matière de médiation.

Les intervenants ont en outre insisté sur l’importance de la médiation alertant les parties au conflit des conséquences de ne pas parvenir à une solution pacifique, notant à cet égard que les moyens de pression et de sanctions peuvent contribuer au succès des négociations.

Ils ont exhorté les médiateurs à adopter l’approche de la simplicité et de la rapidité dans la facilitation entre les parties au conflit, et à utiliser un langage approprié qui tient compte des positions et des points de vue des parties, et à ce que la médiation soit caractérisée par la préparation, la flexibilité et la cohérence.

Cette conférence a enregistré près de 50 pays, de représentants des organisations affiliées à l’OCI et Organisations régionales et internationales, en plus des envoyés du Secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique pour l’Afrique, le Myanmar, l’Afghanistan, le Jammu-et-Cachemire.

Le Royaume d’Arabie saoudite, dans la continuité de son approche de soutien aux décisions de l’OCI depuis sa création, et en tant que chef de l’actuel Sommet islamique, a mis en œuvre deux décisions importantes du Conseil des affaires étrangères Ministres de l’Organisation au cours de cette semaine Conseil ministériel n° 48/53-Q sur la médiation, a indiqué le Représentant permanent du Royaume d’Arabie saoudite auprès de l’OCI, Dr Saleh bin Hamad Al-Suhaibani.

(AIP)

eaa/cmas