Cet article a été publié le: 17/06/22 13:24 GMT

Côte d‘Ivoire-AIP/Inter/ L’OMC adopte une série d’accords dans un contexte de tensions exacerbées par la guerre en Ukraine

Abidjan, 17 juin 2022 (AIP)- Les membres de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) ont scellé, vendredi 17 juin 2022, une série d’accords liées à l’insécurité alimentaire créée par la Russie, à la suppression des subventions qui facilitent la pêche illégale, ou encore à la levée temporaire des brevets qui protègent les vaccins anti-COVID.

Réunis durant cinq jours à Genève, les ministres du Commerce des 164 Etats membres de l’Organisation ont adopté un ensemble de six accords qui s’inscrivent dans le cadre de la 12e Conférence ministérielle, rapportent des médias internationaux.

C’est « un ensemble de résultats sans précédent. Il y a longtemps que l’OMC n’avait pas obtenu un nombre aussi important de résultats multilatéraux. Les résultats démontrent que l’OMC est capable de répondre aux urgences de notre époque », a déclaré aux ministres, la directrice de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala.

« Le paquet d’accords auxquels vous êtes parvenus fera une différence dans la vie des gens partout dans le monde. Les résultats démontrent que l’OMC est en fait capable de répondre aux urgences de notre époque », a-t-elle poursuivi.

La conférence avait pour ambition non seulement de s’attaquer à l’insécurité alimentaire créée par la Russie, mais aussi supprimer des subventions qui facilitent la pêche illégale et vident les océans, let ever temporairement les brevets qui protègent les vaccins anti-Covid ou encore réformer l’OMC elle-même.

La levée temporaire des brevets sur les vaccins anti-COVID, pour permettre aux pays en développement d’en produire et d’en exporter, a divisé l’OMC depuis le début de la pandémie et suscité de virulentes critiques de lobbies mais a finalement été adoptée.

De nombreux observateurs ont largement salué les accords conclus, qui devraient donner un nouvel élan à l’OMC, affaiblie par l’ancien président américain Donald Trump en limitant la capacité de l’organisation à intervenir dans les différends commerciaux, relèvent des médias.

(AIP)

eaa/cmas