Cet article a été publié le: 15/06/22 15:20 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter /Macky Sall appelle à une solution pour l’approvisionnement de l’Afrique en blé et en engrais

Abidjan, 15 juin 2022 (AIP)-Le président du Sénégal et président en exercice de l’Union Africaine,  Macky Sall,  a appelé à trouver une solution pour l’approvisionnement de l’Afrique pour certains produits tels que le Blé et les engrais pour ne pas que l’Afrique soit exposée à une famine.

“Du fait que le système de financement de paiement (Swift) est perturbé par les sanctions, les pays comme les nôtres ont des difficultés à avoir accès à du blé, à des engrais à partir de la Russie. C’est pourquoi je dis que l’Afrique devrait obtenir de ses partenaires, en particulier de l’Europe de l’Ouest, une solution comme l’Europe l’a fait pour le gaz (…), avec un mécanisme qui peut nous permettre à acheter des engrais et du blé auprès de la Russie et qu’on puisse faire le paiement sans difficulté”, a indiqué le President Sall.

Il s’exprimait lors d’un panel à la cérémonie de clôture de Africa CEO Forum qui s’est tenu à Abidjan du lundi 13 au mardi 14 juin 2022.

Selon lui, ces difficultés de paiement peuvent  créer des interfaces des intermédiaires,  une rareté de produits et des crises majeures sur le continent.

“Si nous n’avons pas d’engrais, c’est déjà la saison des pluies dans la plupart des pays africains, (…) ça veut dire que nous serons exposés à un risque de famine. Et l’Afrique, comme vous le voyez est naturellement une victime collatérale très éloignée de la terre de l’opération militaire, si nous ne trouvons pas de solidarité nécessaire tout en continuant à faire cette guerre qui a déjà fait des dégâts”, a-t-il ajouté, profitant également de cette rencontre pour expliquer les raisons de la dépendance de l’Afrique au niveau alimentaire.

Selon lui, cette situation est due à plusieurs raisons à savoir la monoculture qui date de la période coloniale où les puissances coloniales avaient spécialisé les territoires africains dans des cultures de rente selon les besoins de la métropole et qui finalement fatiguent les terre. D’où le besoin important des engrais, la non maîtrise de l’eau puisque l’Afrique a une agriculture pluviale  avec tous les aléas de la pluviométrie et tous les aléas liés au changement climatique ainsi que le manque d’importants  financements  ” moins chers”, et “à  long terme” du secteur agricole africain.

En plus de ces difficultés, la guerre en Ukraine est venue perturbée la chaîne de valeurs et les chaînes d’approvisionnement puisque les deux pays en guerre font à eux seuls plus de la moitié des exportations mondiales en blé,  a-t-il souligné.

Le président Macky Sall avait  rencontré le président Vladimir Poutine,  à Sotchi en Russie, le 03 juin 2022,  pour plaider en faveur de corridors alimentaires pour l’exportation de blé, de céréales et de l’engrais.

Lors d’une interview accordée à France 24 et RFI, et relayée le 10 juin 2022, il avait  indiqué que les banques africaines étant en majeure partie liées aux banques de l’Europe occidentale, elles ne peuvent pas payer comme elles le faisaient traditionnellement alors que des pays tels que les Etats-Unis, la chine et les pays de l’Europe continuent de commercer avec la Russie sur le gaz et les engrais mais les pays africains ne peuvent pas le faire à cause du système de paiement SWIFT.

Lors de l’ouverture de Africa CEO Forum, le président ivoirien Alassane Ouattara a également exprimé sa préoccupation sur l’inflation  et le risque de pénurie de plusieurs produits comme le blé et des engrais en Afrique.

“Nous sommes préoccupés, c’est le moins que je puisse dire, par le ralentissement de la croissance mondiale et la disponibilité pour l’Afrique de certains produits  comme le blé, les engrais et bien sûr par la poussée inflationniste , a déclaré le président Alassane Ouattara, lundi 13 juin 2022, à Abidjan.

La Russie a lancé une opération militaire en Ukraine, le 24 février.

(AIP)

sdaf/fmo