Cet article a été publié le: 21/09/20 16:43 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/Mali : l’ex-ministre de la Défense Ba N’Daou, désigné président de la transition

Abidjan, 21 sept 2020- Un mois après le coup d’Etat, le Mali a désormais ses dirigeants pour assurer sa transition, à savoir l’ex-ministre de la Défense, Ba N’Daou pour la présidence et le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta pour la vice-présidence, rapportent lundi 21 septembre 2020, des médias internationaux.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a lancé au Mali un ultimatum qui expire le mardi 22 septembre, lui demandant de désigner, à cette date, un président et un Premier ministre civils pour diriger la Transition, faute de quoi, elle imposera un embargo total.

La junte militaire, qui a renversé en août, le Président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), souhaitait en effet que le gouvernement de transition à venir soit dirigé par les militaires, tandis que le Mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) et les dirigeants africains de la CEDEAO demandaient que la tâche soit confiée à des civils.

Le 18 août 2020, des éléments de l’armée malienne s’emparèrent du pouvoir, arrêtant le Président IBK et plusieurs membres du gouvernement, disant ainsi vouloir mettre fin aux turbulences politiques dans le pays.

(AIP)

eaa/fmo