Cet article a été publié le: 13/05/22 14:10 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Obsèques sous très haute tension à Jérusalem de la journaliste d’Al Jazeera

Abidjan, 13 mai 2022 (AIP)- Après la cérémonie officielle de jeudi à Ramallah (Cisjordanie), c’est en début d’après-midi de ce vendredi 13 mai 2022 à Jérusalem-Est que se déroulent les obsèques de Shireen Abu Akleh, la journaliste palestino-américaine tuée à Jénine, mercredi.

Le dispositif policier a été renforcé pour canaliser des scènes de violence à la sortie du cercueil de la journaliste palestinienne de l’hôpital, rapportent des médias. En effet, des milliers de participants sont venus suivre le cercueil de la journaliste vedette d’Al Jazeera dans les ruelles de la ville où elle a grandi, jusqu’au petit cimetière chrétien du Mont-Sion. Auparavant, une messe a été dite en sa mémoire dans une église syriaque de la vieille ville de Jérusalem-Est.

« Elle était connue et aimée par tous les Palestiniens », affirme une habitante de la partie orientale de la ville. Un hommage lui a déjà été rendu jeudi, en présence du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à la Mouqata’a, le palais présidentiel palestinien, en présence de milliers de personnes.

L’armée israélienne a indiqué vendredi, qu’il n’était pas possible de déterminer dans l’immédiat l’origine du tir ayant tué mercredi la journaliste, d’après les résultats préliminaires de son enquête. « La conclusion du rapport préliminaire est qu’il n’est pas possible de déterminer la source du tir qui a touché et tué la reporter », a déclaré l’armée dans un communiqué, notant qu’il pouvait être d’origine palestinienne ou israélienne.

(AIP)

tls/cmas