Cet article a été publié le: 6/11/20 15:56 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Pas de procès séparés pour les policiers impliqués dans la mort de George Floyd aux USA

Abidjan, 06 nov 2020 (AIP)- Les quatre policiers impliqués dans la mort de George Floyd seront jugés ensemble, car leur demande de procès séparés a été rejetée, a rapporté vendredi 06 novembre 2020, la presse américaine.

En effet, Derek Chauvin, J. Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao seront jugés tous les quatre durant le même procès, leur demande ayant été rejetée par le juge Peter Cahill, un juge du comté de Hennepin.

« Mener quatre procès de plusieurs mois séparément pourrait prendre plusieurs années, retarder la justice, forçant la communauté et l’État à endurer quatre procès séparés et prolonger le traumatisme pour la communauté et l’État », a écrit le juge Cahill. Il a justifié également sa décision par une crainte de voir les témoins fragilisés de devoir répondre durant quatre procès différents et la difficulté de trouver des jurés pour chaque procès, le tout dans un contexte de pandémie de Covid-19. Cependant, le juge a autorisé à ce que des caméras filment les audiences.

L’avocat de la famille de George Floyd s’est félicité de la décision de maintenir un seul et même procès pour les quatre anciens policiers. « Juger ces officiers ensemble donnera au jury une idée complète de ce qui s’est passé le jour où George Floyd a été tué », a déclaré Ben Crump. Une des craintes de la famille Floyd était qu’en cas de procès séparés, les quatre ex-policiers rejettent la faute les uns sur les autres, ce qui a déjà démarré.

Les avocats de J. Alexander Kueng et Thomas Lane ont assuré que leurs clients ne faisaient que suivre les ordres de Derek Chauvin. Earl Gray, l’avocat du second Thomas Lane, était allé plus loin en assurant que George Floyd est décédé d’une overdose de fentanyl qu’il se serait délibérément infligée. Mis en examen et renvoyés des forces de police, les quatre hommes ont été remis en liberté dans l’attente de leur procès, fixé au 08 mars 2021.

Derek Chauvin, filmé en train de maintenir son genou sur la nuque de l’Afro-Américain de 44 ans pendant près de neuf minutes. Il avait été le premier interpellé et mis en examen, dans un premier temps pour « homicide involontaire ».

Mais face à l’émotion provoquée par la mort de George Floyd survenue dans des conditions similaires à celles d’autres hommes noirs tués lors d’interpellations brutales, le procureur avait aggravé les charges contre Derek Chauvin retenant en plus la charge de «meurtre» et en avait engagé contre les trois autres officiers, poursuivis pour « complicité de meurtre ».

(AIP)

tls/cmas