Cet article a été publié le: 10/09/21 16:50 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Plus de 1.200 civils tués et 1.100 violés dans l’Est de la RDC (HCR)

Abidjan, 10 sept 2021 (AIP)- Les violences commises contre des civils perpétrées par des groupes armés dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) ont coûté des vies et déplacé des milliers de civils dans le besoin urgent d’aide humanitaire, a alerté vendredi 10 septembre 2021, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont enregistré la mort de plus de 1.200 civils et 1.100 viols cette année dans les deux provinces les plus touchées, le Nord-Kivu et l’Ituri.

Le HCR a également enregistré 25.000 violations des droits de l’homme cette année. Les rapatriés représentent 65 % des violations graves des droits de l’homme enregistrées par le HCR et ses partenaires. Ces attaques ont été dans l’ensemble attribuées aux Forces démocratiques alliées (ADF) et ont gagné en « brutalité depuis fin 2020 ».

Malgré l’état de siège déclaré en début mai 2021 pour contrer les activités de ces groupes armés et les efforts du gouvernement, ces groupes continuent d’étendre des actes de violences sexuelles, d’extorsion et de pillage, a indiqué le porte-parole du HCR, Boris Cheshirkov, lors d’un point de presse ce vendredi à Genève.

Certes, le Programme alimentaire mondiale (PAM) distribue de la nourriture pour répondre à la crise humanitaire dans la province de l’Ituri, mais le besoin humanitaire reste immense. Aussi, le manque de nourriture déclenche souvent le retour prématuré des déplacés.

Face à cette insécurité et ces abus contre les civils, le HCR réitère son appel à des mesures urgentes pour protéger les civils.

« Nous soutenons les autorités locales et les groupes de la société civile qui réagissent de manière répétée aux déplacements forcés récurrents et continuent à fournir une aide vitale, un soutien psychosocial et d’autres formes de soutien aux personnes dans le besoin », a conclu M. Cheshirkov.

(AIP)

eaa/fmo