Cet article a été publié le: 1/12/20 13:39 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Plus de 12 millions de personnes dans le monde attendent d’obtenir un traitement contre le VIH

Abidjan, 1er déc 2020 (AIP)- Plus de 12 millions de personnes dans le monde attendent d’obtenir un traitement contre le VIH, a déclaré mardi 1er décembre 2020, la directrice exécutive de l’ONUSIDA, Winnie Byanyima, dans son message à l’occasion de la Journée mondiale du sida célébrée, mardi 1er décembre.

La situation de ces séropositifs est exacerbée par « la Covid-19 qui menace les progrès accomplis au cours des 20 dernières années dans le domaine de la santé et du développement, y compris pour ce qui est des avancées de la lutte contre le VIH », a indiqué Mme Byanyima.

La Covid-19 accentue les inégalités existantes entre les sexes, les raciales, inégalités sociales et économiques, a relevé la directrice exécutive de l’ONUSIDA, qui souligne que le monde a enregistré « en 2019, 1,7 million d’infections imputables à l’absence d’accès aux services essentiels ont été enregistrées ».

La directrice exécutive de l’ONUSIDA appelle de ce fait, à une mobilisation plus accrue de toutes ces personnes investies dans la lutte contre le Sida. « Aujourd’hui, nous avons plus que jamais besoin de cette force pour surmonter les épidémies concomitantes du VIH et de la COVID-19 », a-t-elle déclaré.

« Dans sa riposte à la Covid-19, l’humanité ne peut pas répéter les erreurs du passé dans la lutte contre le VIH lorsque des millions de personnes vivant dans des pays en voie de développement sont mortes en attendant un traitement », a-t-elle ajouté.

Toutefois elle se réjouit « des campagnes menées en faveur de la délivrance d’ordonnances pour plusieurs mois de traitement du VIH, organisation de livraisons à domicile de médicaments ou mise à disposition d’une aide financière, de nourriture ou d’un logement à des groupes à risques ».

Les militants et militantes de la cause du VIH et les communautés touchées ont une nouvelle fois apporté la preuve de leur efficacité indispensable dans la riposte au VIH, a conclu Mme Byanyima.

(AIP)

eaa/ask