Cet article a été publié le: 14/06/22 16:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Pour le renouvellement du mandat de la MINUSMA, le Mali pose ses conditions

Abidjan, 14 juin 2022 (AIP)- Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a déclaré que son pays a demandé que les actions de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) soient centrées davantage sur la protection des populations civiles et l’appui au rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble de son territoire.

Il a également indiqué que son pays a jugé indispensable de mieux “définir et articuler la notion de protection des civils dans un contexte de guerre asymétrique” et de “clarifier contre qui on veut protéger les populations, sachant que la menace principale provient des groupes armés terroristes”, rapporte l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP).

Il s’exprimait lundi 13 juin 2022 devant le Conseil de sécurité réuni à New York, au siège des Nations unies, pour examiner le rapport du secrétaire général sur la situation du Mali.

Adoptant le 29 juin 2021 à l’unanimité la résolution 2584 (2021) au titre du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité a prolongé le Mandat de la MINUSMA pour une année supplémentaire, jusqu’au 30 juin 2022. Et ce, en maintenant ses 13 289 soldats et 1 920 policiers ainsi que sa principale priorité stratégique qui reste l’appui à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali par les parties maliennes et par d’autres acteurs maliens concernés, de même que la transition politique.

(AIP)

sdaf/cmas