Cet article a été publié le: 25/12/21 20:05 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Pr Eric Hanushek et Dr Rukmini Banerji reçoivent le prix Yidan 2021 (Communiqué)

Abidjan, 25 déc 2021 (AIP) – Professeur Eric A. Hanushek et Dr Rukmini Banerji ont reçu le prix Yidan 2021, la plus haute distinction d’éducation au monde, en reconnaissance de leur travail révolutionnaire sur une pièce cruciale du puzzle de l’éducation à savoir l’amélioration de la qualité de l’éducation et des résultats pour les apprenants à grande échelle.

Selon un communiqué de presse transmis à l’AIP, samedi 25 décembre 2021, ils rejoindront neuf lauréats qui ont reçu le prix Yidan depuis sa création en 2016. Ce prix a été créé par la Fondation du prix Yidan, une fondation philanthropique mondiale qui inspire le progrès et le changement dans l’éducation.

Le travail du professeur Hanushek de Stanford University (États-Unis) se concentre sur les aboutissements de l’éducation et l’importance de la qualité de l’enseignement. Il a contribué à façonner le quatrième Objectif de développement durable des Nations Unies (assurer une éducation de qualité inclusive et équitable) en recadrant les objectifs des résultats de l’apprentissage, et a démontré que c’est combien les élèves apprennent – et non le nombre d’années qu’ils passent à l’école – qui stimule les économies.

Avec le soutien du fonds du prix Yidan, Prof Hanushek prévoit un programme de bourses pour la recherche en Afrique afin de soutenir la capacité d’analyse des chercheurs locaux à façonner les politiques de l’éducation au niveau local.

Dr Rukmini Banerji, directrice générale de la Pratham Education Foundation en Inde, a reçu le prix pour son travail dans l’amélioration des résultats d’apprentissage. L’approche d’évaluation du rapport annuel sur l’état de l’éducation (ASER), lancée par Dr Banerji et son équipe en Inde, a révélé des lacunes en lecture et en calcul chez les enfants qui avaient déjà passé plusieurs années à l’école, et le modèle s’est étendu à plusieurs pays africains dès 2005. L’approche est maintenant déployée dans certains pays africains dont la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Nigeria et la Zambie.

Avec le soutien du prix Yidan, Dr Banerji prévoit de renforcer et d’étendre le travail de Pratham avec les jeunes enfants afin que des bases solides puissent être construites tôt dans la vie d’un enfant. Elle pense que cela contribuera de manière significative à l’objectif de voir « que chaque enfant à l’école apprend bien ».

« La qualité et la diversité des nominations de cette année reflètent la volonté et la passion autour du globe de débloquer de nouvelles approches pour l’éducation. Nos candidats travaillent sur des projets couvrant plus de 130 pays et territoires… », a commenté Dr Koichiro Matsuura, président du comité de sélection du prix Yidan.

Chaque lauréat du prix Yidan reçoit 30 millions de dollars de Hong Kong (environ 3,9 millions de dollars américains) dont la moitié est un fonds de projet – permettant à une série de projets éducatifs innovants et progressifs de se développer et de soutenir des millions d’élèves dans le monde.

Tous les lauréats du prix rejoignent le Yidan Council of Luminaries pour travailler en collaboration avec d’éminents leaders de l’éducation. Créé par la Fondation du prix Yidan en décembre 2020, le Conseil met la lumière sur l’importance de restaurer et de repenser les systèmes éducatifs avec des idées innovantes.
(AIP)
cmas