Cet article a été publié le: 12/05/21 15:05 GMT

Côte d’Ivoire-AIP-Inter / SEM Wan Li s’exprime sur la réduction de la pauvreté en Chine

Abidjan, 13 mai 2021 (AIP) – L’Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, SEM Wan Li, dans une interview parvenue mercredi 13 mai 2021, s’exprime sur le livre blanc intitulé « Réduction de la pauvreté : expériences et contribution de la Chine ». Il explique les moyens utilisés pour venir à bout de la pauvreté et les alternatives dont disposent les pays africains pour sortir de la pauvreté.

Q : Bonjour Excellence Monsieur l’Ambassadeur. Nous avons noté que le gouvernement chinois avait publié un livre blanc intitulé Réduction de la pauvreté : expériences et contribution de la Chine. Nous voudrions savoir quel en était le contexte, pourquoi la Chine a publié ce livre blanc ?

SEM Wan Li : Si la pauvreté est un problème persistant auquel est confrontée notre société, l’élimination de la pauvreté reste un rêve commun de l’humanité. La Chine, le plus grand pays en développement, a souffert de la pauvreté pendant de longues années, à cause des fondements de l’économie faibles et d’une croissance qui n’était pas assez équilibrée.

Cette année marque le centenaire de la création du Parti Communiste Chinois (PCC), parti au pouvoir de Chine. Pendant 100 ans, le peuple chinois, rassemblé par le PCC, a lutté avec détermination et persévérance contre la pauvreté. Au lendemain du 18e Congrès national du PCC en 2012, sous la direction du comité central du PCC avec le camarade XI Jinping comme noyau dirigeant, la Chine a lancé la bataille décisive contre la pauvreté. Cette bataille est inédite dans l’histoire de l’humanité en termes d’envergure, d’intensité et de nombre de bénéficiaires. En février dernier, lors de la Conférence nationale de bilan et de récompense sur la lutte contre la pauvreté en Chine, le Président chinois et Secrétaire général du PCC XI Jinping a déclaré que la Chine avait accompli la tâche ardue de l’éradication de la pauvreté extrême et ainsi remporté la victoire globale dans cette bataille décisive contre la pauvreté. D’après le seuil de pauvreté actuel, les 98,99 millions d’habitants ruraux pauvres, les 832 districts démunis et les 128 000 villages déshérités sont tous sortis de la pauvreté.

La publication du livre blanc Réduction de la pauvreté : expériences et contribution de la Chine a pour objectif de passer en revue le parcours de la grande bataille de la Chine contre la pauvreté extrême, de présenter l’approche employée par la Chine et de partager avec les autres pays du monde les expériences chinoises.

Q : Nous savons que, d’un point de vue sociologique, la pauvreté et la richesse peuvent être considérées comme relatives, alors que le Président XI Jinping dit que la Chine a remporté la victoire globale dans la bataille contre la pauvreté. Qu’est-ce que cela veut dire « la victoire globale » ?

SEM Wan Li : Je pense que la victoire globale se traduit par des acquis considérables sur différents plans. Premièrement, le niveau de vie des populations pauvres s’est beaucoup amélioré. Le revenu disponible par habitant des zones rurales déshéritées s’est élevé de 6.079 yuans RMB (soit près de 935 dollars américains) en 2013 à 12.588 yuans RMB (1936 dollars américains) en 2020, soit une augmentation de 11.6% en moyenne annuelle. Les démunis ruraux n’ont plus de difficulté pour se nourrir et se vêtir et ils bénéficient de l’enseignement obligatoire, de l’assurance maladie de base et de logements sûrs.

Deuxièmement, les zones déshéritées se sont fondamentalement transformées, ce qui est marqué par les nouvelles infrastructures construites, les services publics de base améliorés, la croissance économique soutenue, le patrimoine culturel sauvegardé et valorisé et l’environnement naturel bien protégé.

Troisièmement, les populations fragiles démunies vivent mieux, dont surtout les femmes, les enfants, les personnes âgés et les personnes à mobilité réduite. Leur droit de survivre étant pleinement garanti, ils bénéficient davantage d’opportunités de développement.

Quatrièmement, le système et la capacité de gouvernance des collectivités locales déshéritées se sont renforcés, ce qui est favorable à l’harmonie, à la stabilité et à l’ordre de la société.

Q : La Réduction de la pauvreté a été universellement reconnue d’un défi majeur à l’échelle mondiale. Le premier objectif parmi les 17 objectifs du développement durable fixés par les Nations Unies est justement d’éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde. Quelles sont les expériences dans la lutte chinoise contre la pauvreté qui méritent d’être partagées en faveur de la communauté internationale et notamment des pays africains

SEM Wan Li : Le livre blanc présente d’une manière globale des expériences chinoises accumulées dans ses pratiques de réduction de la pauvreté. J’aimerais vous présenter les trois points essentiels ci-dessous :

Premièrement, il faut éliminer la pauvreté par une approche du développement. La pauvreté est une question de développement. Nous ne pouvons que tracer une piste scientifique et donner une impulsion durable par le biais de développement à l’amélioration du bien-être, en vue de mieux préserver les droits fondamentaux du peuple et de répondre à l’aspiration du peuple pour une vie meilleure.

Deuxièmement, il faut inciter les pauvres à se prendre en main. Nous devons renforcer les capacités des personnes démunies pour la participation au développement, de partager des fruits du développement et d’auto-développement. Il faut inspirer la volonté des démunis tout en promouvant l’éducation. Ainsi les démunis deviennent les bénéficiaires de la réduction de la pauvreté et en même temps les contributeurs du développement.

Troisièmement, il faut mettre à exécution la réduction de la pauvreté en s’adaptant à la réalité. Les conditions nationales et les niveaux de développement variant d’un pays à l’autre, la gestion de la pauvreté doit se faire sur la base de la réalité. En s’inspirant activement des expériences internationales, la Chine a initié et mis en œuvre, de manière créative et en fonction des réalités, des politiques d’assistance ciblée aux démunis. Ces politiques, axées sur les cinq questions majeures telles que la cible d’assistance, le sujet d’assistance, les mesures d’assistance, les conditions de sortie de la pauvreté, et le maintien des progrès accomplis, ont permis d’assurer la mise à exécution des six mesures ciblées concernant les bénéficiaires, les projets, l’utilisation des fonds d’assistance, les mesures en faveur des foyers, la présence physique de l’autorité concernée aux villages et les effets de la réduction de la pauvreté. L’efficacité de l’offensive décisive contre la pauvreté a été effectivement renforcée.

Q : Quels sont les efforts déployés par la Chine pour renforcer coopération internationale en matière de la réduction de la pauvreté, et ce notamment avec l’Afrique ?

SEM Wan Li : En s’attachant à éliminer la pauvreté du pays, la Chine a participé activement à la coopération internationale en la matière, visant à servir d’initiateur, de promoteur et de contributeur dans la lutte internationale contre la pauvreté. La Chine a fourni différents types d’aide à plus de 160 pays et organisations internationales. Le développement conjoint de l’initiative « la ceinture et la route », proposée par la Chine, fera sortir 7,6 millions de personnes de l’extrême pauvreté, et 32 millions de la pauvreté modérée dans les pays concernés.

La coopération dans la lutte contre la pauvreté constitue un aspect important de la coopération sino-africaine. En tant que participant principal dans la gestion de la pauvreté en Afrique, la Chine s’engage activement à la réalisation des projets contre la pauvreté en faveur du bien-être du peuple africain, en construisant à ce jour plus de 6000 km de chemins de fer, 6000 km de routes, près de 20 ports, plus de 80 centrales électriques et en réalisant sous forme de don plus de 130 centres médicaux en Afrique. D’ailleurs, la Chine a allégé la dette des pays concernés, partagé avec ses amis africains des expériences de lutte contre la pauvreté à travers des plateformes telles que la Conférence Chine-Afrique sur la réduction de la pauvreté et le développement.

La Chine s’engage à prendre des mesures énergiques, afin d’aider les pays africains dont la Côte d’Ivoire à surmonter des défis tels que la crise sanitaire liée à COVID-19, à réaliser la reprise économique et le développement durable dans la période post-crise, à bâtir ensemble un meilleur avenir, sans pauvreté, sans faim et marqué par le développement partagé et de belles perspectives.

(AIP)

kam