Cet article a été publié le: 24/11/20 11:39 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Inter/ Un camp de migrants monté sur la place de la République à Paris violemment démantelé

Abidjan, 24 nov 2020 (AIP)- Plusieurs centaines de migrants qui avaient monté un camp en plein Paris, place de la République, ont été évacués sans ménagement, lundi 23 novembre, au soir, par les forces de l’ordre.

 

Les forces de l’ordre ont commencé à enlever une partie des tentes, parfois avec des exilés encore à l’intérieur, à peine quelques heures après leur installation, en les dispersant à l’aide de gaz lacrymogène et de grenades de désencerclement vers les rues de l’hypercentre de la capitale.

 

« La constitution de tels campements, organisée par certaines associations, n’est pas acceptable. La préfecture de police a donc procédé immédiatement à la dispersion de cette occupation illicite de l’espace public », ont indiqué dans un communiqué conjoint la préfecture de police et celle de la région Ile-de-France (Prif), qui gère les opérations de mise à l’abri.

 

« Toutes les personnes en besoin d’hébergement sont invitées à se présenter dans les accueils de jour où des orientations vers des solutions d’hébergement adaptées à leur situation sont proposées très régulièrement aux migrants », ajoute le communiqué.

 

Mardi dernier, après le démantèlement du camp de Saint-Denis, plus de 3 000 personnes, principalement des hommes afghans, avaient bénéficié d’une mise à l’abri dans des centres d’accueil ou des gymnases en Ile-de-France. Mais, selon les associations, entre 500 et 1 000 personnes se trouvaient depuis en errance dans les rues en lisière de Paris.

 

Le ministre de l’Intérieur a réagi plus tard dans la soirée, estimant que l’évacuation du camp avait donné lieu à des images « choquantes ». Il a également demandé un « rapport circonstancié » au préfet de police.

 

(AIP)

 

tls/ask