Cet article a été publié le: 5/05/21 10:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Un journaliste français enlevé par un groupe terroriste à Gao appelle au secours

Abidjan, 05 mai 2021 (AIP)- Dans une courte vidéo de 21 secondes dont la provenance est indéterminée, le journaliste français Olivier Dubois, déclare avoir été enlevé le 8 avril 2021 à Gao, au Mali par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), affilié à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), et appelle les autorités françaises à tout mettre en œuvre pour le libérer.

« J’adresse à ma famille, à mes amis, et aux autorités françaises pour qu’ils fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour me libérer », a déclaré Olivier Dubois, journaliste au Mali depuis 2015, et correspondant pour l’hebdomadaire Le Point et le quotidien Libération.

Selon des médias français, l’enlèvement a été confirmé par Reporters sans frontières (RSF), et le ministère français des Affaires étrangères.

RSF déclare avoir été mis au courant deux jours après son enlèvement. « En concertation avec les rédactions qui l’emploient, nous avons décidé de ne rien révéler pour ne pas le mettre en danger », a expliqué l’association.

« Nous confirmons la disparition au Mali de M. Olivier Dubois. Nous sommes en contact avec sa famille ainsi qu’avec les autorités maliennes. Nous procédons aux vérifications techniques d’usage », a confirmé un responsable du ministère français des Affaires étrangères.

Olivier Dubois est à ce jour le seul otage français connu, depuis la libération en septembre 2020 de Sophie Pétronin, qui fût enlevée en 2016, par un groupe affilé à AQMI. Il est considéré par RSF comme un « très fin connaisseur du terrain ».

Le GSIM, qui revendique l’enlèvement, est l’un des principaux groupes djihadistes au Mali, affilié à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), il opère surtout dans le nord du pays.

(AIP)

eaa/fmo