Cet article a été publié le: 10/08/22 13:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Une quinzaine de morts dans une double attaque à l’engin explosif au Burkina Faso

Abidjan, 10 août 2022 (AIP)- Une double attaque à l’engin explosif commise par des jihadistes présumés sur l’axe Bourzanga-Djibo (région du Centre-Nord du Burkina Faso) a provoqué la mort de quinze soldats et fait un blessé, a annoncé l’état-major des armées burkinabè dans un communiqué publié mardi 9 août 2022.

Les attentats se sont produits l’axe Bourzanga-Djibo, précisément au niveau de la localité de Namsiguia, alors qu’une unité militaire du 14e régiment interarmes (RIA) escortait un convoi, l’un des véhicules transportant des combattants des forces armées a sauté sur un engin explosif improvisé. « C’était un convoi de personnels militaires qui venaient d’être affectés au 14e régiment interarmes de Djibo », indiquent des sources officielles.

Pendant que les opérations de secours et sécurisation du reste du convoi se mettaient en place après la première attaque, un deuxième engin a explosé. « Ce deuxième engin a été manifestement activé à distance. Ce qui a causé de nombreuses victimes. En plus des pertes en vies humaines, des dégâts matériels ont été enregistrés », souligne l’état-major qui a immédiatement envoyé sur place des renforts pour assurer l’évacuation des victimes et la sécurisation de la zone.

Le 04 août 2022, les soldats du détachement de Bourzanga et leurs supplétifs civils avaient riposté à une embuscade tendue par des hommes armés dans la même zone, tuant une trentaine d’assaillants.

(AIP)

tls/cmas