Cet article a été publié le: 5/08/21 15:58 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Une vingtaine de militaires tués après une attaque de Boko Haram au Tchad

Abidjan, 5 août 2021 (AIP)- Un contingent de l’armée tchadienne a été attaquée dans la nuit du 4 au 5 août, par des éléments de Boko Haram à Tchoukoutalia, dans la province du Lac Tchad, faisant une vingtaine de soldats tués et plusieurs autres portés disparus, a annoncé l’état-major général des armées.

Ces soldats, de retour d’une patrouille ont été surpris par des assaillants visiblement bien informés au milieu de la nuit. Au début, il y a eu de la panique et même de la débandade, rapportent des sources militaires. Cependant, l’armée tchadienne mène actuellement une contre-offensive et des opérations de recherche ont été lancées.

La dernière grande offensive de la branche de l’État islamique au Sahara et au Sahel, dirigée par Abou Moussa el-Barnaoui, a été menée en mars 2020 dans la localité tchadienne de Bohoma, causant plus d’une centaine de morts de soldats tchadiens. Avec le défunt président tchadien Idriss Deby à la tête, la contre-offensive de l’armée tchadienne avait été alors fulgurante, causant d’énormes pertes au mouvement terroriste, qui semble s’être reconstitué depuis.

(AIP)

tls/cmas