Cet article a été publié le: 14/06/21 14:30 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/International/ Africa Energy Week 2021 se concentrera sur l’investissement, le pétrole et le gaz, les énergies renouvelables et la transition énergétique (Communiqué)

Abidjan, 14 juin 2021 (AIP) – La Chambre africaine de l’énergie devrait accueillir la toute première Semaine africaine de l’énergie (AEW) au Cap, en Afrique du Sud, du 9 au 12 novembre 2021, autour de thématiques portant sur  l’investissement, le pétrole et le gaz, les énergies renouvelables et la transition énergétique.

Remplaçant Africa Oil Week, la conférence interactive de quatre jours vise à unir les parties prenantes de l’industrie, les conférenciers internationaux et les acteurs du secteur pétrolier et gazier africain, rapporte APO Group, lundi 14 juin 2021.

AEW 2021 présentera le tout premier Village Africain de l’énergie, une exposition interactive et un événement de réseautage qui vise à unir les acteurs africains de l’énergie, à stimuler la croissance et le développement de l’industrie et à promouvoir l’Afrique en tant que destination pour les événements axés sur l’Afrique.

La conférence comprend des événements de réseautage de grande classe, des expositions innovantes et des réunions privées en tête-à-tête, avec un tournoi de golf le dernier jour, offrant une expérience unique aux parties prenantes intéressées par la croissance et le succès du secteur énergétique africain.

Commençant par une conférence de trois jours et se terminant par un tournoi de golf le 12 novembre, l’objectif principal de l’événement est de définir et de promouvoir l’agenda énergétique africain à travers le développement, la conclusion d’accords et la participation du secteur privé.

Les sujets clés incluent l’élimination de la pauvreté énergétique avant 2030 et l’avenir de l’industrie pétrolière et gazière africaine ; Opportunités africaines en amont, à mi-parcours et en aval ; Le pétrole, le gaz et la finance africaine face à la transition énergétique – mettant en lumière les institutions de financement africaines telles que la Banque africaine de développement, la Banque africaine d’import-export, la Société de financement africaine, Africa50, la Société de développement industriel et la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale ; le contenu local; les femmes dans l’énergie et rendre l’énergie africaine compétitive pour l’investissement dans une Afrique décarbonée.

En outre, la conférence abordera le rôle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), de l’Agence internationale de l’énergie (CEI), de l’Organisation africaine des producteurs de pétrole (APPO), de l’Association internationale des entrepreneurs en géophysique (IAGC), et l’American Petroleum Institute (API) et l’Afrique. En ouvrant le dialogue sur le miracle gazier de l’Afrique et son potentiel sur des marchés africains ainsi que le gaz naturel liquéfié à petite échelle, le commerce intra-africain et l’Accord de libre-échange continental africain – la conférence représente la plate-forme idéale de mise en réseau et de négociation pour tous les acteurs africains de l’énergie.

L’engagement de l’AEC à accueillir cet événement axé sur l’Afrique en Afrique arrive à un moment crucial pour l’industrie pétrolière et gazière. À la lumière des récents développements qui cherchent à suggérer que l’Afrique n’est pas capable d’accueillir des événements de niveau mondial, la Chambre se sent responsable de s’exprimer contre cela et de montrer l’exemple en mettant en valeur le continent et toute sa beauté profonde.
(AIP)
cmas