Cet article a été publié le: 24/11/20 10:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/International/ AIMS et Portia organisent le 18ème Sommet sur le Genre (Communiqué)

Abidjan, 24 nov 2020 (AIP) – L’Institut panafricain des sciences mathématiques (AIMS), en collaboration avec Portia Ltd, organise une cérémonie virtuelle pour lancer le 18ème Sommet sur le Genre (GS18), énonce un communiqué de presse publié lundi 23 novembre 2020 par African Media Agency (AMA).

Organisé en marge du Next Einstein Forum (NEF) et dans le cadre de la série Gender Summit Africa, le GS18 se déroule du 23 novembre au 2 décembre sous le thème “L’Agriculture vue sous le prisme du genre : de la survie à la prospérité dans un contexte de changement climatique”.

« Notre engagement en faveur de l’excellence scientifique est lié à une approche délibérée visant à promouvoir l’égalité des sexes et l’inclusion, qui s’inscrit dans le cadre du 5ème Objectif de Développement Durable (ODD 5), dont l’objectif est de parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation de toutes les femmes et les filles », a déclaré la PDG d’AIMS, Lydie Hakizimana.

« Le 18ème Sommet sur le Genre démontrera l’importance de faire avancer les connaissances en matière de genre dans la recherche et les pratiques agricoles en Afrique, comme le meilleur moyen de parvenir à la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous », estime Elizabeth Pollitzer, directrice de Portia Ltd et Fondatrice du Sommet sur le Genre.

Depuis 2011, le Sommet sur le Genre offre un forum permettant de relier des acteurs essentiels tels que les scientifiques, spécialistes des questions de genre, décideurs politiques, instituts de recherche, organismes de financement et la société civile, afin de mener des actions de transformation communes pour faire progresser la compréhension des questions de genre en vue de recherches et d’innovations durables et efficaces.

Les plateformes du Gender Summit Africa présentent et discutent de la recherche sous le prisme du genre pour une compréhension scientifique des questions qui sont importantes pour l’Afrique, pour veiller à ce que les résultats et les applications de la recherche bénéficient aux femmes et aux hommes de manière égale, et de tracer des pistes d’amélioration.
(AIP)
cmas