Cet article a été publié le: 23/07/21 13:20 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/International/ COVID-19: la troisième vague atteint un point décisif en Afrique (OMS)

Abidjan, 23 juil 2021 (AIP) – La troisième vague de la pandémie de COVID-19 atteint un point décisif en Afrique, alerte l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans un communiqué publié jeudi 22 juillet 2021.

Après huit semaines consécutives marquées par une recrudescence accélérée de la pandémie, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 en Afrique a commencé à diminuer, du fait d’un net recul du nombre de nouveaux cas en Afrique du Sud, où se concentre la majorité des cas signalés sur le continent. Toutefois, de nouvelles données recueillies par l’OMS indiquent que ce changement pourrait être de courte durée.

Au 18 juillet, le nombre de nouveaux cas en Afrique avait régressé de 1,7 %, soit une baisse d’environ 282 000 cas en une semaine. Néanmoins, en ne prenant pas en compte les cas enregistrés en Afrique du Sud, qui représentent 37 % du total des nouveaux cas, on constate une hausse particulièrement forte et ininterrompue depuis maintenant neuf semaines. Le pic actuel est de 80 % supérieur au précédent pic observé sur le continent, si l’on ne prend pas en compte les chiffres enregistrés en Afrique du Sud. Toujours en excluant les données relatives à l’Afrique du Sud, le nombre de cas a augmenté de 18 % en l’espace d’une semaine pour atteindre plus de 182 000 contaminations au 18 juillet.

« Ne nous berçons pas d’illusions, la troisième vague de la pandémie en Afrique n’est pas encore passée. Cette légère embellie est source d’espoir et d’inspiration, mais elle ne doit pas occulter la situation du continent dans son ensemble. De nombreux pays restent très vulnérables et la troisième vague de la pandémie en Afrique s’est accélérée à un rythme sans précédent, atteignant des niveaux jamais enregistrés jusqu’ici. Les célébrations de l’Aïd cette semaine pourraient aussi entraîner une augmentation du nombre de cas. Nous devons tous redoubler d’efforts en ce qui concerne les mesures de prévention, afin de consolider ces acquis fragiles », a indiqué Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Dans 21 pays africains, le nombre de cas a augmenté de plus de 20% pendant au moins deux semaines consécutives, soit trois pays de plus que lors de la semaine précédente, et le variant Delta hautement transmissible a été détecté dans 26 pays africains. Les variants Alpha et Bêta circulent respectivement dans 38 et 35 pays. Les avancées réalisées en Afrique du Sud restent incertaines car les manifestations ont perturbé le programme national de riposte, en particulier la surveillance et le dépistage de la maladie. La violence et les manifestations de masse peuvent aussi entraîner une nouvelle augmentation du nombre de cas.

Dans un tel contexte, l’OMS appelle les pays africains à accélérer de toute urgence la vaccination contre la COVID-19, alors les contraintes liées à l’expédition des vaccins sont levées. Grâce au Mécanisme COVAX, environ 60 millions de doses devraient être réceptionnées dans les semaines à venir dans le cadre de programmes d’achat de vaccins ou de dons offerts par les États-Unis, l’équipe d’Europe, le Royaume-Uni et d’autres partenaires. En tout, plus 500 millions de doses seront acheminées par le seul canal du COVAX au cours de cette année.

(AIP)
cmas