Cet article a été publié le: 15/09/20 16:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/International/ La COVID-19 a freiné 20 ans de progrès (Rapport)

Abidjan, 15 sept 2020 (AIP) – La Fondation Bill et Melinda Gates a publié le 15 septembre 2020, son quatrième rapport annuel Goalkeepers, qui présente de nouvelles données illustrant la façon dont les répercussions de la COVID-19 ont interrompu 20 ans de progrès au profit de la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies (objectifs mondiaux).

Le rapport fournit l’ensemble des données mondiales les plus récentes sur la manière dont la pandémie entrave les progrès réalisés pour atteindre les objectifs mondiaux. Il montre que, selon pratiquement tous les indicateurs, le monde a régressé.

L’Afrique a fait d’énormes progrès en termes de réduction de la pauvreté. Il y a eu une diminution de 28 % du nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté depuis 1990. Mais à la fin de 2020, 13 millions d’Africains devraient passer sous le seuil de pauvreté dans le meilleur des cas, et 50 millions dans le pire. Le nombre de décès dus au paludisme pourrait doubler cette année par rapport à 2018, et 80 millions d’enfants de moins d’un an pourraient être exposés à des maladies évitables à l’échelle planétaire.

Par ailleurs, les dégâts économiques causés par la première récession frappant le continent en 25 ans accentuent les inégalités. Les femmes et d’autres groupes vulnérables souffrent de manière disproportionnée. Les habitants des pays à faible revenu sont confrontés à des difficultés alimentaires et les fermetures d’écoles désavantagent injustement les enfants qui vivent dans les zones rurales.

Malgré ces énormes contraintes, les pays africains innovent pour relever ce défi, et le monde a beaucoup à apprendre de la réponse apportée par le continent.

« La réponse à la pandémie de COVID-19 nous a montré certaines de meilleures facettes que l’humanité a à offrir : des innovations révolutionnaires, des actes héroïques de la part de travailleurs de première ligne et des personnes lambda qui font de leur mieux pour leurs familles, leurs voisins et leurs communautés », écrivent Bill et Melinda Gates.

Dans ce rapport, que Bill et Melinda Gates coécrivent chaque année, ils appellent le monde à collaborer sur le développement de diagnostics, de vaccins et de traitements, à fabriquer des tests et des doses le plus rapidement possible et à fournir ces outils de manière équitable en fonction des besoins plutôt que des capacités à payer.

Il existe actuellement plusieurs stratégies viables pour aider à obtenir un résultat équitable, notamment l’Accélérateur d’accès aux outils de la COVID-19 (ACT), l’effort de collaboration le plus sérieux pour mettre fin à la pandémie, qui réunit des organisations ayant fait leurs preuves comme Gavi (l’Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation) et le Fonds mondial.

Le rapport indique clairement qu’aucun pays ne pourra relever seul ce défi. Toute tentative d’un pays de se protéger aux dépens d’autres pays ne fera que prolonger les difficultés qu’a provoquées la pandémie. Le développement et la fabrication de vaccins ne permettront pas de mettre rapidement un terme à la pandémie s’ils ne sont distribués de manière équitable.

(AIP)

cmas