Cet article a été publié le: 29/03/21 12:44 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/International/ La FAO s’engage à intensifier le partenariat en faveur de la transformation des systèmes agroalimentaires résilients

Abidjan, 29 mars 2021 (AIP) – A la clôture de la plus grande réunion de l’équipe multidisciplinaire de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour l’Afrique de l’Ouest jamais organisée, la FAO s’est engagée à renforcer la collaboration avec ses partenaires afin d’appuyer les États membres à répondre efficacement aux multiples défis qui se chevauchent, qu’il s’agisse de l’insécurité alimentaire, du changement climatique, des conflits et de la Covid-19.

Plus de 300 participants, dont des autorités telles que le ministre de la promotion de la riziculture de la Côte d’Ivoire, Gaoussou Touré, ont pris part à cette activité organisée du 22 mars au 24 mars, selon un communiqué de presse transmis à l’AIP, lundi 29 mars 2021.

« En cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19, il est important que nous travaillions ensemble pour assurer l’autosuffisance alimentaire non seulement en Côte d’Ivoire mais également en Afrique », a déclaré le ministre de la promotion de la riziculture de la Côte d’Ivoire, Gaoussou Touré.

La FAO s’est engagée à appuyer les pays de la sous-région à accélérer la transformation des systèmes agroalimentaires par la promotion de l’agroécologie, la maîtrise de la gestion de l’eau, la mise à l’échelle des initiatives d’agriculture numérique, l’intégration de l’approche genre et l’appui à l’emploi des jeunes dans le secteur agricole. L’Organisation encourage également les Etats membres à respecter leur engagement à la Déclaration de Maputo qui préconise d’augmenter les investissements publics dans le secteur agricole.

« Je suis ravi que la Réunion ait reconnu le rôle clé de la FAO auprès des gouvernements et des organisations sous-régionales dans l’atteinte des objectifs de développement durable », a déclaré le Coordonnateur sous-régional de la FAO pour l’Afrique de l’Ouest, Gouantoueu Robert Guei. « J’ai noté les recommandations sur le renforcement du partenariat avec la CEDEAO, Comité inter-État de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et le G5 Sahel », a-t-il ajouté.

L’initiative Main dans la Main de la FAO est un bel exemple de partenariat et de partage de données entre les pays. Sa plateforme géospatiale, conçue comme un bien public open-source, regroupe déjà de grandes quantités de données sur la sécurité alimentaire. Cet outil fournit des données de qualité, accessibles et fiables qui aident les pays à prendre des décisions stratégiques afin d’offrir aux populations de la sous-région une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une vie meilleure.

Le Coordonnateur sous-régional et les Représentants ont remercié le Gouvernement de la Côte d’Ivoire d’avoir accueilli cette réunion virtuelle.

La Réunion s’est clôturée par la cérémonie de remise des Prix de l’Excellence, qui récompensent les membres du personnel du Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique de l’Ouest pour les performances exceptionnelles accomplies en 2020.
(AIP)
cmas