Cet article a été publié le: 17/07/21 13:03 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/International/Le FIDA lance un programme pour encourager les financements privés en faveur des entreprises rurales et des petits exploitants agricoles

Abidjan, 17 juil 2021 (AIP) – Les entreprises rurales, qui jouent un rôle essentiel dans la transformation des systèmes alimentaires, vont bénéficier d’une aide précieuse grâce à un nouveau programme de financement ambitieux lancé le 14 juillet 2021 par le Fonds international de développement agricole (FIDA), rapporte un communiqué publié par APO Group.

Ce programme s’inscrit dans le cadre de l’action menée par le Fonds contre l’aggravation de la faim et de la pauvreté dans les pays les plus pauvres.

Le Programme de participation du secteur privé au financement (PPSPF) vise à accroître les investissements privés dont ont grand besoin les petites et moyennes entreprises (PME), les organisations paysannes ainsi que les intermédiaires financiers qui fournissent des services aux petits exploitants, lesquels sont trop souvent négligés par les investisseurs. Le Programme offrira plusieurs outils: prêts, instruments de gestion des risques (garanties, par exemple) et prises de participation.

« Nous pouvons éliminer la faim et la pauvreté! Mais, pour y parvenir, nous devons de toute urgence mobiliser auprès du secteur privé davantage d’investissements en faveur des zones rurales, et libérer l’immense potentiel entrepreneurial de millions de PME et de petits producteurs ruraux », a déclaré le Président du FIDA, Gilbert F. Houngbo. « En accédant à des financements, ces acteurs pourront attirer davantage d’investisseurs et de partenaires, développer leur entreprise et créer des emplois, notamment pour les jeunes et les femmes », a-t-il ajouté.

Le PPSPF témoigne de la volonté générale du FIDA de renforcer sa collaboration avec le secteur privé en vue d’atteindre des millions de ruraux supplémentaires et de doubler son impact contre la faim et la pauvreté à l’horizon 2030. À cette fin, le FIDA a modifié son accord fondateur en 2019 pour pouvoir investir directement dans des entités du secteur privé. Auparavant, le Fonds canalisait ses investissements vers les zones rurales uniquement au moyen de prêts souverains et de dons destinés aux États. Le prêt octroyé à Babban Gona est le premier accordé par le FIDA à une entité du secteur privé.
(AIP)
cmas