Cet article a été publié le: 9/04/21 8:19 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/International/ Moins de 2 % des vaccins contre la COVID-19 administrés dans le monde l’ont été en Afrique (OMS)

Abidjan, 09 avr 2021 (AIP) – Moins de 2 % des 690 millions de doses de vaccin anti-COVID-19 administrées jusqu’à présent à l’échelle mondiale l’ont été en Afrique, où la majorité des pays ont reçu les vaccins il y a seulement cinq semaines et en petites quantités, rapporte l’OMS dans son bulletin publié jeudi 8 avril 2021.

Quarante-cinq pays africains ont reçu des vaccins, 43 d’entre eux ont commencé les vaccinations et près de 13 millions des 31,6 millions de doses livrées à ce jour ont été administrées. Le rythme du déploiement des vaccins n’est cependant pas uniforme, 93 % des doses ayant été administrées dans 10 pays.

La préparation du déploiement des vaccins – en particulier la formation du personnel de santé, la présélection des groupes prioritaires et la coordination – a permis à certains pays d’atteindre rapidement une grande partie des groupes de population à haut risque ciblés, tels que le personnel de santé. Les 10 pays qui ont vacciné le plus grand nombre de personnes ont utilisé au moins 65 % de leurs stocks.

« Des progrès sont certes réalisés, mais de nombreux pays africains ont à peine dépassé la ligne de départ. Des stocks limités et des goulots d’étranglement au niveau de l’approvisionnement mettent les vaccins contre la COVID-19 hors de portée de nombreuses personnes dans notre Région », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique. « L’accès équitable aux vaccins doit être une réalité si nous voulons collectivement faire un pas en avant dans la lutte contre cette pandémie », poursuit-elle.

Grâce au Mécanisme COVAX, en tout 16,6 millions de doses de vaccin – principalement AstraZeneca – ont été livrées aux pays africains.

Le continent africain a désormais enregistré près de 4,3 millions de cas d’infection par la COVID-19 et 114 000 décès. Au cours des deux derniers mois, la situation s’est stabilisée dans la Région, avec environ 74 000 nouveaux cas par semaine.

(AIP)

cmas