Cet article a été publié le: 20/10/21 22:54 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Jeannot Ahoussou-Kouadio solidaire du canton Gokli après la mort du gamin tué par des éléphants

Yamoussoukro , 20 oct 2021 (AIP) – Le président du Sénat ivoirien, Jeannot Ahoussou-kouadio a dépêché son chef de cabinet Michel Koffi à Yalombi-kouassikro mercredi pour apporter sa compassion et sa solidarité au peuple Gokli après la mort lundi du petit Koffi Kouadio Privat, tué par un troupeau d’éléphants.

Le troupeau d’une dizaine de pachydermes est sorti de son milieu naturel, le parc d’abokouamékro, distant d’une quarantaine de kilomètres détruisant sur son itinéraire  de nombreuses plantations, indique-t-on.

Ce déplacement inattendu des animaux inquiète les populations du canton Gokli qui apeurées  demeurent dans la psychose alors que le temps de la récolte des produits vivriers est annoncé.

L’envoyé du président du Sénat a fait chorus avec le préfet de Didiévi Alexandre Achy Yapi et le directeur régional des eaux et forêts Colonel Kouassi N’tayé  pour rassurer les populations quant aux dispositions qui seront prises dans les jours à venir pour sécuriser la zone et permettre aux uns et aux autres de vaquer à leurs occupations quotidiennes sans crainte ni peur.

L’élève Koffi Kouadio Privat, 12 ans, CM1 à l’école primaire publique de Yalombi-kouassikro, sous-préfecture de Didiévi, a trouvé la mort dans l’après-midi du lundi 18 octobre 2021 suite à la charge d’un troupeau d’une dizaine d’éléphants.

L’écolier qui était allé en compagnie des chiens de la famille et  d’un de ses amis à la récolte de tubercules d’ignames, avait été surpris par le troupeau de pachydermes.

Devant les aboiements des chiens apeurés, les éléphants étaient entrés en furie et avaient fini par charger le petit Privat.

Après l’incident le troupeau se seraient dirigé vers la zone de Yakpabo-sakassou, a-t-on appris.

(AIP)

gso/tm