Cet article a été publié le: 24/11/22 14:47 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ JIDE 2022 : la population du N’zi appelée à mieux défendre les droits des enfants

Dimbokro, 24 nov 2022 (AIP) – Le représentant du préfet de région, Louamy Jack, chef de cabinet, a appelé la population du N’zi à agir pour mieux défendre les droits des enfants, lors de la commémoration décalée, mercredi 23 nombre 2022, de la journée internationale des droits de l’enfant (JIDE) 2022, à Dimbokro.

La JIDE a été créée en 1954 et est célébrée chaque année le 20 novembre afin de promouvoir le respect et les droits des enfants. En 2022, elle a été célébrée sous le thème “l’inclusion pour chaque enfant”.

Initiée dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Miwa » (mon enfant en langue locale) du projet SIDA CSO, par l’ONG Renaissance santé Bouaké (RSB), la commémoration de l’anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant a été l’occasion pour M. Louamy de rappeler les efforts consentis par le gouvernement dans la protection des enfants.

Il a affirmé que ces efforts seront vains sans l’implication effective des populations, déplorant l’existence dans la région de nombreux maux qui entravent l’épanouissement des enfants.

Il s’agit, a-t-il affirmé, notamment du phénomène des enfants « pousseurs de brouettes », des enfants sans actes de naissance, des enfants exploités sur les sites d’orpaillage illégal et le mariage des enfants sans oublier les violations sexuelles sur les mineurs et le nombre élevé de grossesses en milieu scolaire.

La coordinatrice de « Miwa », Diomandé Kroko, a justifié le choix de Dimbokro pour la mise en œuvre du projet par l’existence de ces fléaux. Elle a demandé la contribution, l’apport et les suggestions des populations pour que la mise en œuvre du projet dont elle a la charge dans la région puisse se faire dans les meilleures conditions pour le bonheur des enfants et celui du pays.

La cérémonie a permis aux enfants de faire montre de leurs talents en exécutant des slams des concours et de danses. Ils ont été soutenus par les chefs traditionnels, les autorités administratives et politiques.

Le projet « Miwa » du projet SIDA CSO de RSB est fiancé par l’Agence suédoise pour le développement international à travers Save the Children international. Il durera cinq ans et se déroule dans sept départements des régions du Bélier et du N’zi.

(AIP)
ik/fmo