Cet article a été publié le: 25/03/21 8:52 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ JIF 2021 : Plaidoyer pour l’autonomisation de la femme à Agboville

Marraine JIF 2021

Agboville, 25 mars 2021 (AIP) – Les femmes d’Agboville ont célébré mercredi 24 mars 2021 la journée internationale des droits de la femme (JIF) 2021 marquée par un défilé et surtout un plaidoyer pour l’autonomisation effective des femmes de la région et leur promotion dans les instances de décisions publiques et étatiques du pays.

La marraine de la journée, Brou Cho Julie Eunice épouse Moustapha, conseiller régional de l’Agnéby-Tiassa en charge des femmes et de la jeunesse, en référence au thème “Promotion économique et sociale de la femme face à la covid-19 pour une Côte d’Ivoire plus égalitaire”, a indiqué que malgré les efforts consentis par les autorités locales pour accorder plus d’attention aux préoccupations des femmes, des défis restent à relever.

Il s’agit de la faible représentativité des femmes dans les instances de décisions, du nombre encore élevé de femmes analphabètes et de la persistance des violences basées sur le genre qui constituent des entraves à l’émancipation économique et sociale de la femme, a-t-elle relevé.

Dans le registre de violences faites aux femmes, le directeur régional de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Djégnon Mathurin, a évoqué la recrudescence des cas de viols ou d’agressions sexuelles perpétrés sur les filles mineures, avec en moyenne, une femme violée par mois dans le département d’Agboville.

Un appui institutionnel, selon lui, serait nécessaire pour juguler ce fléau ainsi que la montée inquiétante de la délinquance juvénile à Agboville.

Au nom du préfet de la région, le sous-préfet d’Agboville, Gbéi Képo Emmanuel, a invité les regroupements ou associations de femmes à se constituer en faîtière pour bénéficier de plus de fonds publics pour assurer leur autonomisation socio-économique.

(AIP)

Yy/kp