Cet article a été publié le: 21/11/21 9:05 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ JME : la députée Yasmina Ouégnin prône l’implication de tous pour le bien-être des enfants

Abidjan, 21 nov 2021 (AIP)- La députée de Cocody, Yasmina Ouégnin, a appelé, samedi 20 novembre 2021, à sa permanence de Cocody à Abidjan, à l’implication de tous les concitoyens, en faveur du bien-être des enfants, en les aidant à avoir de bons repères et de bonnes assurances leur permettant de grandir dans de bonnes conditions.

« C ’est l’effort de tous qui nous permettrons d’apaiser le climat, l’environnement et d’aider nos enfants à grandir dans de bonnes conditions », a déclaré Yasmina Ouégnin à l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’enfant (JME), qu’elle organisait pour la troisième fois, au profit d’une cinquantaine d’enfants venus de diverses commune d’Abidjan.

Elle a expliqué qu’à travers cette édition, il s’agissait de parler de la violence en rapport avec l’enfant. « L’enfance c’est la relève, nos enfants sont notre futur, donc il faut s’intéresser à eux, à leurs droits, à leur bien-être, s’intéresser à tout ce qui peut permettre leur épanouissement et nous préparer un futur », a indiqué la députée de Cocody.

Pour elle, l’environnement de nos jours devenant de plus en plus violent, il est impératif de recentrer les choses au profit des enfants. « La violence est multiple, elle peut être physique, psychologique, domestique, c’est-à-dire qu’on peut rencontrer à la maison ou même dès qu’on sort de la maison, au niveau de l’école, harcèlement, racket, grossesse en milieu scolaire qui hypothèque la vie de toutes ces jeunes filles », a-t-elle expliqué.

« Pendant que les enfants étaient formés sur leur droits, une centaine de parents parlaient à des psychologues, des conseillers d’orientation, des inspecteurs de l’éducation, des éducateurs, de comment éduquer nos enfants. Nous sommes dans un monde qui va très vite avec les réseaux sociaux, les crises pré et post électorales, les tensions que notre pays a connu ces dernières années », a-t-elle ajouté.

La Journée mondiale de l’enfance a été créée en 1954 et est célébrée chaque année le 20 novembre afin de promouvoir le respect et les droits des enfants. Le 20 novembre marque le jour de l’adoption par l’Assemblée de la Déclaration des droits de l’enfant, en 1959, et de la Convention relative aux droits de l’enfant, signée en 1989.

Depuis 1990, la Journée mondiale de l’enfance marque également l’anniversaire de l’adoption la Déclaration et de la Convention relative aux droits de l’enfant.

Les mères et les pères, les enseignants, les infirmières et les médecins, les dirigeants ou les militants de la société civile, les chefs religieux ou de communautés, les chefs d’entreprises et les professionnels des médias, de même que les jeunes et les enfants eux-mêmes, peuvent jouer un rôle important et faire de cette Journée mondiale de l’enfance un événement à part dans leur société, pour leur communauté ou pour leur pays.

La Journée mondiale de l’enfance offre à chacun et chacune d’entre nous une occasion unique de sensibiliser le public aux droits de l’enfant, de promouvoir et de mettre en lumière ceux-ci, mais aussi de transformer cette date en actes concrets en faveur des enfants partout dans le monde.

(AIP)

gak/tm