Cet article a été publié le: 6/08/21 9:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ JO 2020/ Départ incognito de Gbagbi de Tokyo : Le Ministre Danho appelle à la fin des polémiques “stériles”

Abidjan, 06 août 2021 (AIP)- Le ministre de la Promotion des sports et du Développement de l’économie sportive, Paulin Claude Danho, a appelé jeudi, à Abidjan, à la fin des polémiques “stériles” sur un prétendu départ incognito de la taekwondi-in ivoirienne, Ruth Marie Christelle Gbagbi, du village des jeux olympiques à Tokyo, au Japon.

« Nos athlètes ont fait preuve de témérité, d’abnégation et de bravoure. Il n’est pas bon, au moment où nous accueillons notre championne, d’entretenir des fake news ou des polémiques stériles », a déclaré M. Danho, lors d’une conférence de presse au salon d’honneur de l’aéroport de Port-Bouët, avant l’arrivée de l’athlète.

Selon le ministre, à la demande des autorités ivoiriennes qui avaient prolongé son séjour en terre japonaise, Ruth Gbagbi devrait être à Abidjan, à la veille de la commémoration de la fête nationale, pour recevoir les félicitations et les encouragements du gouvernement, à l’occasion de la journée nationale d’excellence qui, initialement, était prévue pour ce vendredi.

« C’est notre instruction que Gbagbi Ruth, qui était première médaillée, est restée. Cela nous a obligé à demander une accréditation supplémentaire pour qu’elle reste. Avec l’entrée en scène de Ta Lou, nous espérions avoir une seconde médaille qui nous permettrait de rentrer un peu chargés. Ça n’a pas été le cas et donc nous avons décidé qu’elle quitte le territoire japonais parce que c’est nous qui l’y avions maintenue », a-t-il précisé.

M. Danho a rappelé les exigences des autorités japonaises sur le départ des athlètes éliminés et ayant achevé leur compétition de leur territoire 48 heures plus tard. Si Ruth Gbagbi est rentrée sur Abidjan, a-t-il poursuivi, « c’était un timing qui était prévu » parce que le reste de délégation encore présente à Tokyo a été instruite de participer au défilé de clôture.

Ruth Gbagbi est seul médaillée ivoirienne des JO 2020 de Tokyo qui s’achèveront dimanche. Elle a décroché le bronze, dans la catégorie dames de (-67 kg), en taekwondo, comme ce fut le cas en 2016, à Rio de Janeiro, au Brésil.

Le Comité national olympique Côte d’Ivoire (CNO-CIV) a produit un communiqué mercredi pour condamner l’attitude de l’athlète ivoirienne qui, soutient-il, avait quitté la cité olympique sans en informer le CIO.

« Cette polémique est buzz qui a créé un engouement pour l’accueil que nous allons réserver à notre championne », a ironisé le Ministre Danho.

(AIP)

fmo