Cet article a été publié le: 27/03/21 13:24 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Journée de fête sportive à Séguélon à la faveur des finales départementales OISSU

Odienné, 27 mars 2021 (AIP)- La ville de Séguéléon a vécu l’animation des journées sportives organisées par l’Office ivoirien des sports scolaires et universitaires (OISSU), à la faveur des finales départementales, jouées vendredi 26 mars 2021, en présence du directeur général de cet organisme d’encadrement des jeunes pousses sportives ivoiriennes, Mamadou Souleymane Koné.

Séguélon, un département du Kabadougou, situé à une soixantaine de kilomètres du chef-lieu de région, Odienné, connaissait pour la première fois l’événement. Un moment de grande ferveur, partagée autant par les jeunes athlètes et leurs encadreurs que par les responsables pédagogiques et administratives, avec à leur tête le préfet Dongo Kobénan.

Les finales départementales de l’OISSU à Séguélon ont porté sur deux disciplines à savoir le football et le handball. Des équipes du primaire, dont celles de trois villages, et du secondaire, 24 au total, étaient engagées, dans les catégories Minime, cadet, junior et sénior. Le handball spécifiquement était aussi l’affaire des jeunes filles avec les finales des primaires et des secondaires (cadettes et juniors).

Les 12 équipes victorieuses seront prochainement à Odienné pour les finales régionales, prévues le 15 mai, avant celles de zones, à Touba.

« J’ai été très agréablement satisfait. Pour une grande première ça été un coup de maître. Les organisateurs et surtout les acteurs, pour l’esprit dans lequel les compétitions se sont déroulées, sont à féliciter », s’est réjoui le préfet Kobénan. Puis d’exprimer sa gratitude à l’OISSU pour ces instants de gaieté, et par ailleurs de rencontres et d’échanges entre les jeunes élèves, apportés à Séguélon.

Le DG Souleymane Koné  a également marqué sa satisfaction, soulignant l’importance du sport scolaire et universitaire en tant que vecteur de valeurs. « C’est une école du courage, de l’initiative en même temps qu’il est un cadre privilégié pour préserver sa santé », a-t-il relevé. Et d’inviter l’ensemble des acteurs qui y concourent à œuvrer de sorte que les jeunes élèves intègrent cet environnement d’épanouissement créé pour eux.

A Séguélon, au total 310 élèves, disposant d’une licence, dont 100 au primaire, sont engagés dans les compétitions sportives de l’OISSU. Les derniers chiffres font état de plus de 1550 licenciés dans la région du Kabadou. Séguélon a marqué le clou des finales départementales dans la région après Odienné et Madinani.

(AIP)

kg/tm